Search

Échange  Conférence

Conférence CIFAR-GETx : Le meilleur des mondes

le 4 juin et le 5 juin 2018  

Toronto (Ontario)

 

 

 

À propos de l'événement

LE RECOURS AUX RÉSEAUX GÉNÉTIQUES POUR DÉCODER LA MALADIE COMPLEXE

L’avenir des réseaux génétiques est là. Quelles méthodes et démarches conceptuelles pouvons-nous utiliser pour élucider plus à fond et cerner les variants géniques à l’origine de caractères complexes? Comment pouvons-nous exploiter et intégrer ces connaissances afin de mieux comprendre l’étiologie de la maladie et, à plus long terme, concrétiser la médecine de précision?

 

Pratiquement toutes les maladies humaines ont une assise génétique et l’un des objectifs fondamentaux de la génétique est de comprendre comment la variation génétique mène à la variation phénotypique. Des percées considérables ont vu le jour dans l’atteinte de cet objectif, mais vu la complexité des interactions génétiques (dans les régions codantes et non codantes) et des déterminants environnementaux de la maladie complexe, il est très difficile d’élucider pleinement la causalité génétique, de prédire les prédispositions et de favoriser l’avancement de la médecine de précision pangénomique. Une compréhension plus profonde de la façon dont l’accumulation de petits effets génétiques et les interactions génétiques donnent lieu au fonctionnement global d’une cellule continuera à rapprocher la communauté génétique plus large de cet objectif.

Les 4 et 5 juin 2018, le programme Réseaux génétiques du CIFAR, en partenariat avec GET, tiendra une conférence GETx pour explorer des questions de recherche émergentes et des idées visionnaires sur les variants géniques et les plus grands réseaux génétiques auxquels ils appartiennent afin de mieux comprendre la maladie complexe. Des maîtres à penser du monde entier issus du milieu de la recherche, des soins de santé et de l’industrie examineront comment les interactions génétiques donnent lieu aux phénotypes. Ils auront recours à diverses conceptions expérimentales et démarches conceptuelles qui pourraient faire avancer la médecine de précision.

La conférence CIFAR-GETx est commanditée par le Centre McLaughlin de l’Université de Toronto et par Autodesk. La conférence est une activité affiliée à GET, un forum annuel où discuter de l’incidence technique, commerciale et sociétale de diverses percées dans notre capacité à mesurer et à comprendre les gens et leurs caractères.

Haut-parleurs

Philip Awadalla

Philip Awadalla
Directeur, Biologie computationnelle
L'Institut ontarien de recherche sur le cancer

Hannah Carter

Hannah Carter
Chercheuse mondial CIFAR Azrieli
Réseaux Génétiques

GeorgeChurch-200x200

George Church
Professeur de génétique
Harvard University

Nancy Cox

Nancy J. Cox
Directeur, Division de la médecine génétique
Vanderbilt Genetics Institute

Amit Deshwar

Amit Deshwar
Chercheur scientifique principal
DeepGenomics

MarcFiume

Marc Fiume
Chef de la direction et cofondateur
DNAStack

Andrew-Hessel-200x200

Andrew Hessel
Chef de la direction
Humane Genomics Inc.

Trey-Ideker

Trey Ideker
Professeur, Département de médecine
Université de Californie, San Diego

David Kelley

David Kelley
Scientifique principal des données
Calico

Hu LI

Hu Li
Centre de Médecine Individualisée et Département de Pharmacologie Moléculaire et Thérapeutique Expérimentale, Mayo Clininc

Jennifer-Listgarten

Jennifer Listgarten
Professeur
Université de Californie, Berkeley

Calum Macrae

Calum MacRae
Chef, Médecine cardiovasculaire
Brigham et l'hôpital des femmes

Prashant-Mali

Prashant Mali
Professeur assistant de bioingénierie
Université de California, San Diego 

Chad Myers

Chad Myers
Boursier, Réseaux Génétiques
CIFAR

Jason Moffat

Jason Moffat
Boursier principal, Réseaux Génétiques
CIFAR

Jasper Rine

Jasper Rine
Chercheur principal
Université de Californie, Berkeley


Frederick Roth
Codirecteur du programme, Réseaux Génétiques
CIFAR

Stephen Scherer

Stephen W. Scherer
Boursier principal, Réseaux Génétiques
CIFAR

Adam Shlien

Adam Shlien
Maître assistant
Hospital for Sick Children

Shamil-Sunyaev

Shamil Sunyaev
Professeur de médecine, informatique biomédicale
Université Harvard, Ecole de Médecine

Calendrier du programme

Ordre du jour

le 4 juin 2018

8h00 – Le petit déjeuner

8h30 – Bienvenue et mise en scène pour  and stage setting for la conférence

9h00 – Discours d'ouverture
George Church, Harvard University

9h45 – Coffee Break

10h15 – Session 1: Facteurs commplexes qui influencent le génotype du phénotype
Modérateur de discussion: Hannah Carter, Chercheuse Mondiale CIFAR Azrieli, University of California, San Diego

• Jasper Rine, University of California, Berkeley 
• David Kelley, Calico 
• Trey Ideker, University of California, San Diego

11h00 – Panneau modéré | Questions et réponses

11h45 – Déjeuner

12h45 – Session 2: Interactions génétiques, pénétration et maladie humaine
Modérateur de discussion: Stephen Scherer, CIFAR Senior Fellow, McLaughlin Centre for Molecular Medicine, University of Toronto

• Jason Moffat, CIFAR Senior Fellow, University of Toronto
• Adam Shlien, Hospital for Sick Children
• Shamil Sunyaev, Harvard Medical School

13h30 – Panneau modéré | Questions et réponses

14h15 –Pause café

14h45 – Session 3: Technologies deisruptives
Modérateur de discussion: Hu Li, Mayo Clinic

• Chad Myers, CIFAR Fellow University of Minnesota
• Jennifer Listgarten, University of California, Berkeley
• Prashant Mali, University of California San Diego

15h30 – Panneau modéré | Questions et réponses

16h15 – Discussion et synthèse du premier jour

17h00 – Réception à JLABS, MaRS

le 5 juin 2018

8h00 – Le petit déjeuner

8h30 –Bienvenue, mise en scène pour la deuxième journée

9h00 – Session 4: Variation naturelle et génétique des populations
Modérateur de discussion: Philip Awadalla, Director, Computational Biology, Ontario Institute for Cancer Research

• Nancy Cox, Vanderbilt University
• Frederick Roth, University of Toronto

9h40 – Moderated Panel Q&A

10h25 – Coffee Break

10h55 – Session 5: Briser les silos entre l'université, l'industrie et la clinique - des systèmes modèles pour les populations humaines
Modérateur de discussion: Andrew Hessel, Humane Genomics Inc.

• Calum MacRae, Harvard University
• Amit Deshwar, DeepGenomics
• Marc Fiume, DNAStack

11h40 – Moderated Panel Q&A

12h20 – Discussion et synthèse du jour 2
Remarques finales

 

Rapport d'événement


Allocution principale

George Church, Université Harvard – Personnalisation du génome 

  • Le séquençage du génome humain nous a permis de mieux comprendre la nature des variantes génétiques qui influencent le risque de maladie et comment les gènes influencent la réaction d’une personne aux médicaments.
  • Depuis 2005, le Projet du génome personnel (PGP) offre le seul répertoire en libre accès sur la génomique humaine, les données environnementales et reliées aux caractères, ouvrant la voie à la médecine de précision.
  • Dans les vingt dernières années, le coût du séquençage d’un génome humain est passé de 3 milliards de dollars à environ 1000 dollars, et pourrait tomber à 100 dollars par génome d’ici cinq ans. Cette réduction des coûts est essentielle pour accroître la participation à des projets tels que le PGP et, par le fait même, accroître les données disponibles pour renforcer le pouvoir prédictif de l’interprétation du génome humain.
  • Les gens sont encore réticents à faire séquencer leur génome. Un des mécanismes pour permettre aux scientifiques d’avoir accès à davantage de données serait d’offrir aux gens un incitatif financier pour faire séquencer leur génome.
Lire la suite

Télécharger le PDF



In partnership with:  GetXlogo  
Supported by:  unnamed-2-250x90 MC_logo_Centered_RGB-1-250x152  JJI-JLABS-