Search
 
CIFAR VIRTUAL TALKS

Transmission des traumatismes émotionnels

 
Jeudi 1er octobre
15 h 30 HE (30 min)

Location:
Conférence virtuelle du CIFAR

 

 

À propos

Les plus récentes recherches laissent suggérer que de nombreux animaux, y compris les humains, transmettent des traumatismes à leurs enfants par l’entremise de marqueurs épigénétiques. Sachant cela, les traumatismes infligés par la pandémie — comme la perte de vies, d’emplois et de possibilités — pourraient-ils se transmettre à travers les générations? Joignez-vous à l’ancien Chercheur mondial CIFAR-Azrieli Brian Dias (Université de la Californie du Sud), maintenant Boursier associé au sein du programme Développement du cerveau et de l’enfant du CIFAR, qui parlera de ses plus récents résultats de recherche sur le traumatisme intergénérationnel.


Brian Dias est professeur adjoint à l’École de médecine Keck de l’Université de la Californie du Sud et à l’Hôpital pour enfants de Los Angeles. Ancien du programme des Chercheurs mondiaux CIFAR-Azrieli, il est aujourd’hui Boursier associé au sein du programme Développement du cerveau et de l’enfant du CIFAR. Il s’intéresse à l’effet du stress et des traumatismes sur le système nerveux et à la façon dont les antécédents parentaux de stress ou de traumatismes influencent la progéniture en laissant des empreintes dans la lignée germinale parentale (spermatozoïdes et ovules). Dias et son équipe réalisent la plupart de leurs travaux sur des souris, mais de généreux collaborateurs leur ont permis de lancer des recherches sur le fondement biologique d’états comportementaux et de troubles neuropsychiatriques chez des primates non humains et des humains dans des cadres multigénérationnels.