Search

Message du Président

Il y a plus de trente ans, des chefs de file visionnaires se sont réunis pour créer un institut qui mettrait en lien les meilleurs chercheurs canadiens avec leurs homologues du monde entier, en transcendant domaines et frontières nationales, en vue de se pencher sur des questions complexes et importantes.

Le monde a beaucoup changé au fil de ces 37 années, tout comme le CIFAR. Mais notre mission demeure fondamentalement la même : réunir les plus grands cerveaux du monde pour se pencher sur les questions les plus complexes et difficiles de notre époque. Nous croyons que pour résoudre les questions de recherche les plus intéressantes et les plus importantes, il faut favoriser la collaboration interdisciplinaire à long terme entre les plus brillants esprits du monde. Le modèle du CIFAR a démontré à maintes occasions que cette formule fonctionne.  

Nous l’avons démontré par l’entremise de nos premiers travaux sur l’importance des déterminants sociaux de la santé, de nos travaux continus sur l’incidence de l’environnement sur le développement de l’enfant et de travaux de pointe en intelligence artificielle qui ont vu le jour grâce au soutien de la première heure que nous avons accordé à Geoff Hinton, à Yoshua Bengio et à Yann LeCun, ainsi qu’à d’autres chercheurs qui se trouvent à l’avant-garde de la révolution de l’intelligence artificielle.

Aujourd’hui, environ 400 boursiers de 20 pays sont associés à l’un des 12 programmes de recherche mondiaux du CIFAR. Notre nouveau programme des Chercheurs mondiaux CIFAR-Azrieli contribue au perfectionnement professionnel de la prochaine génération de chefs de file de la recherche du monde entier. Et nous sommes maintenant à la tête de la Stratégie pancanadienne en matière d’intelligence artificielle, assortie d’un financement de 125 millions de dollars.

Au cours des cinq dernières années, nous avons créé et mis en œuvre une vision renouvelée du CIFAR qui mise sur nos acquis tout en s’adaptant aux changements et en saisissant les occasions que nous présente le monde actuel. Et nous venons d’exécuter un plan qui poursuivra cette transformation. Le nouveau plan stratégique du CIFAR, « Promouvoir l’excellence et accroître l’impact », décrit clairement les valeurs, les objectifs et les activités du CIFAR pour les cinq prochaines années. Je crois que ce plan est à la fois ambitieux et réaliste, et nous guidera dans nos décisions stratégiques et accroîtra notre efficacité dans la réalisation de notre importante mission.  

Le plan énonce cinq activités qui sont au cœur de ce que nous faisons. Nous continuerons à renforcer nos programmes de recherche mondiaux qui constituent le fondement de tous nos travaux. Grâce à des rencontres régulières au sein de ces programmes, sur une période prolongée, les boursiers tissent des collaborations profondes, durables et productives qui font avancer la science bien au-delà de ce qui serait possible seul.

De plus, nous préparons de nouveaux Appels à idées mondiaux où nous inviterons les plus grands chercheurs de la planète à proposer de nouveaux programmes qui aborderont des questions d’importance pour le monde. Notre deuxième Appel à idées mondial est en cours et nous procéderons à la sélection des nouveaux programmes au printemps 2019.

Dans le cadre de la Stratégie pancanadienne en matière d’intelligence artificielle, nous lancerons de nouvelles activités portant sur l’intelligence artificielle, comme des ateliers sur l’incidence de l’IA sur la société, ainsi que des programmes éducatifs et collaboratifs à l’échelle nationale.

Le plan stratégique maintient aussi notre engagement envers le programme de l’Académie mondiale dont l’objectif est de favoriser le perfectionnement professionnel des grands scientifiques de demain. Parmi les activités de l’Académie, notons les écoles d’été et d’hiver, ainsi que le programme des Chercheurs mondiaux CIFAR-Azrieli qui choisit les meilleurs jeunes chercheurs du monde et leur offre des occasions de collaboration et de réseautage. 

Finalement, nous multiplierons nos efforts pour mettre en lien nos boursiers et nos programmes avec des utilisateurs éventuels des résultats, des connaissances et des technologies qui émanent de nos programmes. Nous avons pour objectif d’éclairer l’élaboration des politiques publiques, de favoriser l’innovation et de catalyser de nouvelles innovations sociales, économiques et technologiques.

J’ai la chance de diriger une organisation au passé brillant et à l’avenir prometteur. Tous les membres du CIFAR – le conseil d’administration, le personnel, les boursiers, les chercheurs, les conseilleurs, les bailleurs de fonds et les donateurs – comprennent que notre rôle est de créer des connaissances transformatrices et de nouvelles données sur le monde et l’univers où nous vivons. Et nous avons l’intime conviction que le savoir et la science sont essentiels à la résolution des plus grands défis de ce monde.

Alan Bernstein
Président et chef de la direction