Search

Chris Ballentine

La nomination

  • Boursier
  • Terre 4D : Science et exploration du sous-sol

Institution

  • Université d'Oxford
Département de sciences terrestres

Pays

  • Royaume-Uni

Éducation

B.Sc. (chimie physique), Institut de science et technologie de l’Université de Manchester (UMIST)
Ph.D. (géochimie des isotopes), Université de Cambridge

À propos

Chris Ballentine est fasciné par les gaz – qu’il s’agisse d’approfondir nos connaissances sur le mécanisme d’accrétion des éléments qui forment aujourd’hui notre atmosphère, de mieux comprendre les processus qui contrôlent la composition gazeuse du manteau de silicates de la Terre ou de découvrir comment les gaz et les liquides connexes sont produits et migrent à travers la croûte continentale.

De plus, il étudie comment tous ces éléments sont liés par leurs interactions à des échelles de temps et de longueur géologiques et planétaires. Ballentine est le premier à avoir eu recours à un ensemble particulier de traceurs, les isotopes de gaz nobles, qui nous permettent d’acquérir des connaissances précieuses sur l’environnement temporel et physique où les gaz et les liquides entrent en réaction chimique ou contribuent à des processus à médiation biologique.

Dans le laboratoire Ballentine, le fil conducteur entre plusieurs projets doctoraux et postdoctoraux est la formulation de principes qui nous permettent de retracer l’origine de gaz continentaux profonds et de déterminer le temps de séjour moyen de liquides anciens dans la croûte continentale. Cette méthode a des applications dans la séquestration de déchets nucléaires et de CO2, dans la découverte de ressource d’hydrocarbures et dans la sécurité du sous-sol, et a mené à l’identification de certains des liquides les plus anciens trouvés à ce jour sur Terre. Ces liquides anciens constituent un analogue à la découverte de ressources futures en hélium et en hydrogène qui sont essentielles aux industries médicales et des hautes technologies, ainsi qu’à l’énergie propre.

Prix

Prix Eni – Energy Frontiers, 2016

Membre de l’American Geophysical Union, 2013

Prix de chercheur chevronné du Conseil européen de la recherche (CER), 2011

Membre de la Geological Society of London, 2009

Médaille Bigsby de la Geological Society of London, 2008

Publications Pertinentes

D Porcelli, C.J. Ballentine et R. Wieler (éd.), Noble gases in cosmochemistry and geochemistry. (2002) Reviews in Mineralogy and Geochemistry Volume 47. The Mineralogical Society of America, Washington, 844pp

D Porcelli, C.J. Ballentine et R. Wieler (éd.), Noble gases in cosmochemistry and geochemistry. (2002) Reviews in Mineralogy and Geochemistry Volume 47. The Mineralogical Society of America, Washington, 844pp

P.H. Barry*, M. Lawson, W.P. Meurer, D. Danabalan*, D.J. Byrne*, J.C. Mabry*, C.J. Ballentine Determining fluid migration and isolation times in multiphase crustal domains using noble gases. Geology 45 (2017) 775-778

P.H. Barry*, M. Lawson, W.P. Meurer, O. Warr*, J.C. Mabry*, D.J. Byrne*, C.J. Ballentine. Noble gas solubility models of hydrocarbon charge mechanism in the Sleipner Vest gas field. Geochimica et Cosmochimica Acta 194 (2016) 291-309

G. Holland*, B. Sherwood Lollar, L. Li, G. Lacrampe-Couloume, G.F. Slater et C.J. Ballentine, Deep fracture fluids isolated in the crust since the Precambrian era. Nature 497 (2013) 357-360

S.M. Gilfillan*, B. Sherwood Lollar, G. Holland*, D. Blagburn, S. Stevens, M. Schoell, M. Cassidy, Z. Ding*, Z. Zhou*, G Lacrampe-Couloume et C.J. Ballentine. Solubility trapping in formation water as dominant CO2 sink in natural gas fields, Nature (letter) 458 (2009) 614-618

C.J. Ballentine et B. Sherwood Lollar, Regional groundwater focusing of nitrogen and noble gases into the Hugoton-Panhandle giant gas field, USA. Geochim. Cosmochim. Acta 66 (2002) 2483-2497

Connecter

ResearchGate