Search

Janet Werker

Janet Werker

La nomination

  • Présidente du comité consultatif
  • Cerveau, esprit et conscience Azrieli

Institution

  • Université de la Colombie-Britannique
Centre d’études sur les nourrissons

Pays

  • Canada

Éducation

Ph.D. (psychologie), Université de la Colombie-Britannique
B.A. (psychologie et relations sociales), Université Harvard, Collège Radcliffe

À propos

Janet Werker est une psychologue du développement. Dans ses recherches, elle vise à comprendre les facteurs de maturation et d’expérience qui permettent l’acquisition du langage chez l’enfant, particulièrement pendant les deux premières années de la vie.

Elle vise à identifier les types de biais perceptuels que les nourrissons apportent à la perception de la parole, le rôle joué par des intrants linguistiques spécifiques dans la modification de catégories perceptuelles, comment ces changements de catégories perceptuelles aident l’enfant à passer à l’acquisition du langage et les percées en apprentissage et en cognition qui contribuent à ce processus. Werker a identifié un certain nombre de jalons dans la petite enfance qui révèle le progrès de l’enfant dans cette voie de découvertes. Elle se penche sur la question des nourrissons qui sont élevés dans des environnements langagiers différents, ainsi que des nourrissons qui grandissent dans un environnement bilingue ou multilingue. Elle mène aussi des travaux sur de jeunes enfants « à risque » d’un retard du développement ou d’un retard langagier spécifique pour voir si les jalons documentés dans la petite enfance pourraient contribuer à identifier les enfants chez qui une intervention serait nécessaire. Pour répondre à ces questions, les études expérimentales de Werker mettent en jeu des tâches comportementales et de neuroimagerie. Grâce à l’inspiration et à l’aide du CIFAR, et en collaboration avec d’autres chercheurs de l’Institut, elle réalise aussi des recherches sur les facteurs émotifs et pharmacologiques qui peuvent changer la synchronisation du développement de la perception de la parole pendant la petite enfance, et qui peuvent en réveiller la sensibilité à l’âge adulte.

Prix

Pickering Award for Outstanding Contribution to Developmental Psychology in Canada, Pickering Centre for Research in Human Development, Université Carleton, 2017

Professeure distinguée Killam, Université de la Colombie-Britannique, depuis 2016

Médaille d’or des prix Impacts, Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH), 2015

Membre, American Academy of Arts and Sciences, 2014

Membre, American Psychological Society, 2009

Membre, Association for Psychological Science, 2009

Membre, American Association for the Advancement of Science, 2006

Chaire de recherche du Canada en psychologie, 2014, 2007, 2001

Membre de la Société royale du Canada, 2001

Publications Pertinentes

Werker, J.F. et T.K. Hensch. « Critical Periods in Speech Perception: New Directions. » Annu. Rev. Psych., 66 (2015): 173–96.

Kandhadai, P. et coll. « Culture as a binder for bilingual acquisition. » Trends Neurosci. Educ. 3 (2014) 24–27.

Gervain, J. et J.F. Werker. « Prosody cues word order in 7-month-old bilingual infants. » Nature Commun. 4 (2013).

Weikum, W.M. et coll. « Prenatal exposure to antidepressants and depressed maternal mood alter trajectory of infant speech perception. » PNAS 109, no 2 (octobre 2012): 17221–17227.

Connecter

Research Gate