Search

Jenny Tung

La nomination

  • Boursière
  • Développement du cerveau et de l’enfant

Institution

  • Université de Duke
Anthropologie évolutive, biologie

Pays

  • États Unis

Éducation

B.S. en biologie, Université Duke (2003)
Ph.D. en biologie, Université Duke (2010)
Postdoctorat en génétique humaine, Université de Chicago (2010 – 2012)

À propos

Jenny Tung est professeure agrégée d’anthropologie évolutive et de biologie à l’Université Duke, et est affiliée à l’Institut de recherche sur les populations de l’Université Duke.

Jenny s’est jointe au corps professoral de l’Université Duke en 2012 après avoir fait un postdoctorat au département de génétique humaine de l’Université de Chicago et un doctorat au département de biologie de l’Université Duke. Dans son laboratoire de recherche, elle se penche sur l’intersection entre le comportement, la structure sociale et les gènes. Son laboratoire s’intéresse tout particulièrement à la façon dont les variables sociales environnementales d’importance biodémographique connue, comme le statut social et les liens sociaux, viennent influencer la régulation génique et la structure de la génétique de la population. Pour répondre à ces questions, les chercheurs étudient principalement des primates non-humains qui sont des modèles naturels du comportement social et de la physiologie de l’être humain. À l’heure actuelle, le gros de leurs travaux s’articule autour d’une étude longitudinale sur une population de babouins sauvages au Kenya (Tung codirige le Projet de recherche sur les babouins d’Amboseli) et des macaques rhésus en captivité au Centre national Yerkes de recherche sur les primates. Récemment, ils ont élargi leurs recherches pour étudier d’autres mammifères sociaux, y compris les suricates sauvages et les rats-taupes captifs du Damaraland, dans le désert du Kalahari en Afrique du Sud.

Prix

Bourse MacArthur, 2019

Science News SN10: Scientists to Watch, 2018

Bourse de recherche Sloan, 2016

Bourse Kavli, 2015

Bourse postdoctorale Chicago, Université de Chicago, 2010

Publications Pertinentes

Sanz, J., Maurizio, P.L., Snyder-Mackler, N., Simons, N.D., Voyles, T.P., Kohn, J., Michopoulos, V., Wilson, M.E., Tung, J.* et Barreiro, L.B.*. Social history and exposure to pathogen signals modulate social status effects on gene regulation in rhesus macaques. Sous presse (Proceedings of the National Academy of Sciences USA). bioRxiv: https://doi.org/10.1101/552356.

Zipple, M.N., Archie, E.A., Tung, J., Altmann, J. et Alberts, S.C. 2019. Intergenerational effects of early adversity on survival in wild baboons. eLife 8: e47433.

Snyder-Mackler, N., Sanz, J., Kohn, J.N., Brinkworth, J.F., Morrow, S., Shaver, A.O., Grenier, J., Pique-Regi, R., Johnson, Z.P., Wilson, M.E., Barreiro, L.B.*, Tung, J.*. 2016. Social status alters immune regulation and response to infection in macaques. Science 354: 1041-1045.

Tung, J.*, Archie, E.A.*, Altmann, J. et Alberts, S.C. 2016. Cumulative early adversity predicts longevity in wild baboons. Nature Communications 7: 11181.

Lea, A.J., Altmann, J., Alberts, S.C. et Tung, J. 2015. Developmental constraints in a wild primate. American Naturalist 185: 809-821.

Connecter

Profil