Search

Robert Waterston

La nomination

  • Conseiller
  • Réseaux Génétiques

Institution

  • Université de Washington
Département de sciences génomiques

Pays

  • États Unis

Éducation

Ph.D., Université de Chicago
M.D., Université de Chicago
B.Eng., Université de Princeton

À propos

Grâce au leadership dont il a fait preuve dans le projet de séquençage du génome du nématode Caenorhabditis elegans, le généticien Waterston a établi des méthodes et des stratégies qui ont permis la concrétisation du séquençage de l’intégralité du génome des métazoaires.

Son laboratoire a tiré profit de ces méthodes et stratégies pour le séquençage du génome humain par l’élaboration d’une carte physique basée sur des clones qui a fait office de cadre pour le projet du génome humain. Son leadership dans ce projet fut essentiel pour favoriser et maintenir la collaboration internationale. Il a aussi mené des projets pour définir à la fois ce qui est conservé au plan évolutif entre le génome de la souris et de l’humain, et ce qui a changé entre le génome du chimpanzé et de l’humain. Son laboratoire a contribué à la première carte de SNP humains. Grâce à ses efforts, toute cette séquence est du domaine public sans restriction et permet la réalisation de découvertes et de percées médicales. Plus récemment, Waterston a réalisé des travaux pour comprendre comment l’information contenue dans un génome produit un organisme vivant. Son propre laboratoire se penche de nouveau sur le nématode C. elegans, et met au point de nouveaux outils pour comprendre le réseau du contrôle développemental.

Prix

Prix George W Beadle, 2000[3]

Prix Gairdner, 2002

Prix Dan David, 2002

Prix Alfred P. Sloan, Jr., 2002

Prix Gruber de génétique, 2005

Publications Pertinentes

Waterston, R.H. et coll. « Initial sequencing and analysis of the mouse genome. » Nature 420, no 6915 (2002): 560–62.

International Human Genome Sequencing Consortium. « Initial sequencing and analysis of the human genome. » Nature 409 (2001): 860–921.

International Human Genome Mapping Consortium. « A physical map of the human genome. » Nature 409, no 6822 (2001): 934–41.

International SNP Map Working Group. « A map of human genome sequence variation containing 1.42 million single nucleotide polymorphisms. » Nature 409 (2001): 928–33.

C. elegans Sequencing Consortium. « Genome sequence of the nematode C. elegans: A platform for investigating biology. Science 282 (1998): 2012–2018.

Connecter

Website