Search

Sarah Burke-Spolaor

La nomination

  • Chercheuses mondiale CIFAR-Azrieli 2018-2020
  • Extrême univers et gravité

Institution

  • Université de la Virginie-Occidentale
Département de physique et d’astronomie; Centre sur les ondes gravitationnelles et la cosmologie

Pays

  • États Unis

Éducation

Ph.D., Université technologique de Swinburne, Australie

À propos

Nous percevons souvent l’Univers comme un lieu sombre et statique, mais en réalité il peut s’agir d’un endroit vraiment dynamique.

Sarah Burke-Spolaor étudie des phénomènes distants dans d’autres galaxies qui connaissent des changements majeurs à des échelles temporelles bien plus courtes que l’espérance de vie d’un être humain. Deux trous noirs supermassifs – qui font chacun des milliards de fois la masse de notre soleil – peuvent s’associer pendant la fusion de deux galaxies et se mettre en orbite l’un autour de l’autre au fil de jours ou de décennies. Ces trous noirs binaires émettent certaines des ondes gravitationnelles les plus brillantes de l’Univers. Burke-Spolaor est à la recherche de la lumière et des signaux gravitationnels émanant de tels systèmes à l’aide d’une technique appelée « réseau de chronométrage de pulsars ». Cette technique a recours à un réseau d’étoiles en pulsation dans notre galaxie pour déterminer avec précision les mouvements de la Terre, tout comme un GPS pangalactique. En ayant recours à des réseaux de chronométrage de pulsars, son équipe peut détecter les distorsions gravitationnelles provenant de ces distants trous noirs supermassifs en orbite. Il y a aussi ces mystérieux « sursauts radio rapides », des éclairs de lumière radio de l’ordre de la milliseconde qui proviennent d’autres galaxies, mais nous en ignorons la cause. Ils brillent avec une telle intensité qu’ils semblent éclipser leurs propres galaxies, mais seulement pendant quelques millisecondes à la fois. Burke-Spolaor est en train de créer un système d’observation qui peut cerner l’origine dans le ciel (et donc l’environnement) de ces signaux rapides et lumineux.

Prix

Bourse Jansky
Prix du jeune scientifique de l’Union radio-scientifique internationale (URSI)
Prix Louis Green de recherche en astronomie 

Publications Pertinentes

Law, C. J., G.C. Bower, S. Burke-Spolaor, B.J. Butler, P. Demorest, A. Halle, S. Khudikyan, T.J.W. Lazio, M. Pokorny, J. Robnett et M.P. Rupen. « realfast: Real-time, Commensal Fast Transient Surveys with the Very Large Array. » The Astrophysical Journal Supplement Series, 236, 1 (2018).

Burke-Spolaor, S., K. Gültekin, M. Postman, T.R. Lauer, J.M. Taylor, T.J.W. Lazio et L.A. Moustakas. « A Radio Relic and a Search for the Central Black Hole in the Abell 2261 Brightest Cluster Galaxy. » The Astrophysical Journal, 849, 1 (2017).

Chatterjee, S. et coll. « A direct localization of a fast radio burst and its host. » Nature, 541, 7635, (2017): 58-61.

Simon, J. et S. Burke-Spolaor. « Constraints on Black Hole/Host Galaxy Co-evolution and Binary Stalling Using Pulsar Timing Arrays. » The Astrophysical Journal, 826, 1 (2016).

Burke-Spolaor, S. et K.W. Bannister. « The Galactic Position Dependence of Fast Radio Bursts and the Discovery of FRB011025. » The Astrophysical Journal, 792, 1 (2014).

Connecter

Page Web