Search

Stanislav Dusko Ehrlich

Stanislav Dusko Ehrlich

La nomination

  • Conseiller
  • Microbiome humain

Institution

  • INRA
  • King's College London
Département de biologie muqueuse et salivaire, groupe de recherche Metagenopolis

Pays

  • Royaume-Uni

Éducation

Ph.D. (biochimie), Université Paris VII
B.Sc. (chimie organique et biochimie), Université de Zagreb

À propos

Dans ses recherches, le microbiologiste Stanislav Dusko Ehrlich se penche sur le rôle du microbiome humain dans la biologie humaine et son incidence sur la santé humaine et le bien-être.

Il se concentre sur le microbiome intestinal, le plus abondant et le plus complexe. On estime qu’il contient dix fois plus de cellules que le reste du corps humain et se compose de centaines d’espèces microbiennes; il pèse jusqu’à 2 kg et on peut le percevoir comme un organe négligé. Il a une activité métabolique intense, contribue à la digestion des aliments, nous protège de la maladie et synthétise des molécules que le corps ne peut pas faire, comme des acides aminés essentiels, des vitamines et des acides gras à chaînes courtes. Le fait qu’il est négligé découle du simple fait qu’il est difficile de le caractériser.

L’équipe de Ehrlich a mis au point une méthode connue sous le nom de métagénomique quantitative, basée sur le séquençage à haut débit de l’ADN total extrait des selles et sur la bioinformatique puissante. Cette méthode décrit la composition de cet organe négligé en moult détails et a mené à plusieurs résultats, notamment : il se présente sous trois formes principales du nom d’entérotypes; une personne sur quatre a perdu une part importante de sa richesse (40 pour cent des espèces) et présente un risque accru de développer un syndrome métabolique chronique (diabète, complications hépatiques et cardiaques); et on peut restaurer cette richesse, au moins en partie, par des interventions nutritionnelles. Cela ouvre la voie à une médecine préventive plutôt que curative, avec la possibilité de diagnostiquer avec précision les personnes à risque, d’intervenir pour atténuer les risques, d’épargner des ressources sociétales et de réduire la souffrance humaine.

Prix

Grand Prix Scientifique del Duca de l'Institut de France, 2014

Membre de l’American Academy of Microbiology, 2013

Laurier d’excellence en recherche agronomique de l’INRA, 2008

Membre de l’Académie d’agriculture de France, 2007

Membre de l’Académie des sciences et des arts de la Croatie, 1997

Publications Pertinentes

Qin, N. et coll. « Human gut microbiome alterations in liver cirrhosis. » Nature 513, no 7516 (septembre 2014): 59–64.

Le Chatellier, E. et coll. « Richness of human gut microbiome correlates with metabolic markers. » Nature 500, no 7464 (août 2013): 174–80.

Cotillard, A. et coll. « Dietary interventions impact on gut microbial gene richness. » Nature500, no 7464 (août 2013): 585–88.

Qin, J. et coll. « A human gut microbial gene catalogue established by metagenomic sequencing. » Nature 464, no 7285 (mars 2010): 59–65.

Arumugam, M. et coll. « Enterotypes of the human gut microbiome. » Nature 473, no 7346 (mai 2011): 174–80.

 

Connecter

Website