Search
CONFÉRENCES VIRTUELLES DU CIFAR
La science est la stratégie de sortie

La pandémie de COVID-19 a mis à l’épreuve toutes les organisations, y compris le CIFAR, et celles-ci doivent s’adapter rapidement et contribuer à la résolution de cette crise. La communauté de recherche du CIFAR participe à la lutte contre la COVID-19 de nombreuses façons importantes, notamment par l’adaptation de laboratoires et le lancement de nouveaux projets qui nous aideront à atteindre une nouvelle normalité.

Les conférences virtuelles du CIFAR explorent des recherches de pointe du monde entier par l’entremise de conversations avec des chercheurs et des innovateurs.

En ces temps difficiles, le CIFAR s’engage à soutenir les recherches qui comptent. Si vous croyez en ce travail important et que vous appréciez de tels événements publics gratuits, pensez svp à faire un don au Fonds de lutte contre la COVID-19.


Conférences virtuelles à venir


L’intériorisation des relations sociales

Mardi 24 novembre | 12 h HE

La qualité de nos relations avec les autres — à la fois dans l’amitié et la concurrence — a un effet considérable sur notre santé. Mais comment la vie sociale s’intériorise-t-elle et entraîne-t-elle des changements concrets dans les gènes et le système immunitaire? Comment pouvons-nous être certains que les relations sociales sont importantes pour la santé, alors que tant d’aspects de l’environnement humain moderne ont changé si rapidement?

Après une introduction d’Alan Bernstein, président et chef de la direction du CIFAR, Jenny Tung abordera ces questions à l’occasion de la cinquième conférence annuelle Massey-CIFAR. Ensuite, trois jeunes boursiers Massey se joindront à elle pour discuter plus à fond de ses recherches. 

Tung est boursière au sein du programme Développement du cerveau et de l’enfant du CIFAR et professeure agrégée d’anthropologie et de biologie évolutives à l’Université Duke. Ses travaux sur les babouins et les macaques révèlent nos profonds liens évolutifs avec d’autres espèces sociales, ainsi que l’importance cruciale de nos liens les uns avec les autres.

Inscription


Jenny Tung est boursière du programme Développement du cerveau et de l’enfant du CIFAR et professeure agrégée d’anthropologie et de biologie évolutives à l’Université Duke. Tung s’est jointe au corps professoral de l’Université Duke en 2012 après avoir fait un stage postdoctoral au département de génétique humaine de l’Université de Chicago et un doctorat au département de biologie de l’Université Duke. Le laboratoire de Tung se penche sur le croisement entre le comportement, la structure sociale et les gènes. À l’heure actuelle, les chercheurs mettent l’accent sur une étude longitudinale d’une population de babouins sauvages au Kenya (Tung codirige le Amboseli Baboon Research Project) et de macaques rhésus en captivité au Centre national de recherche sur les primates de Yerkes. En outre, ils ont récemment élargi leurs recherches pour étudier d’autres mammifères sociaux, y compris les suricates sauvages et les rats-taupes captifs du Damaraland, dans le désert du Kalahari en Afrique du Sud.


À la recherche de la vie telle que nous ne la connaissons pas
Jeudi 3 décembre | 13 h HE

La Terre est le seul endroit dans l’Univers où nous savons avec certitude que la vie existe. Mais cela veut-il dire que la vie, si elle existe ailleurs, évoluera toujours dans des conditions semblables à celles de la Terre, avec un ensemble particulier de composés chimiques, de températures et de pressions?

Joignez-vous à Heather Graham, boursière du programme Terre 4D : Science et exploration du sous-sol du CIFAR et associée de recherche au Goddard Space Flight Centre de la NASA, qui parlera de son approche particulière à la recherche de vie extraterrestre. Elle formule l’hypothèse que la vie dans l’Univers peut ne pas avoir beaucoup en commun avec la vie sur Terre, et cherche des biosignatures agnostiques qui pourraient nous aider à trouver une vie différente de celle que nous connaissons sur Terre.

Inscription


Heather Graham est boursière du programme Terre 4D : Science et exploration du sous-sol du CIFAR et associée de recherche au Goddard Space Flight Centre de la NASA. Spécialiste de la géochimie organique, elle éprouve une profonde curiosité pour le monde naturel, l’histoire de la vie, les vastes liens entre les systèmes biotiques et abiotiques, et ce que l’évolution peut révéler sur notre avenir.

Dans ses recherches, Graham se penche sur le développement scientifique fondamental d’outils et techniques qui pourraient nous aider à repérer des « biosignatures agnostiques » — des données sur des systèmes vivants qui ne partageraient peut-être pas une même biochimie avec celle de la vie sur Terre. Grâce à une riche expérience en biologie, en chimie analytique, en paléontologie et en modélisation statistique, Graham associe son expertise en matière d’expression et de conservation de biosignatures biochimiques avec sa compréhension des contraintes des instruments de vols spatiaux.

 


Inscrivez-vous pour connaître les futurs événements publics du CIFAR.

Conférences virtuelles récentes



Brian Dias : Transmission des traumatismes émotionnels


Les plus récentes recherches laissent suggérer que de nombreux animaux, y compris les humains, transmettent des traumatismes à leurs enfants par l’entremise de marqueurs épigénétiques. Sachant cela, les traumatismes infligés par la pandémie — comme la perte de vies, d’emplois et de possibilités — pourraient-ils se transmettre à travers les générations? L’ancien Chercheur mondial CIFAR-Azrieli Brian Dias (Université de la Californie du Sud), maintenant Boursier associé au sein du programme Développement du cerveau et de l’enfant du CIFAR, a parlé de ses plus récents résultats de recherche sur le traumatisme intergénérationnel.

 

Meghan Azad, Michael Kobor et Candice Odgers : Les coûts cachés de la COVID-19 pour les enfants


Même s’ils échappent aux pires effets directs du virus, les enfants peuvent être particulièrement vulnérables aux facteurs de stress à plus long terme de la pandémie de COVID-19 qu’entraînent le ralentissement économique et les politiques de distanciation physique. Les boursiers du CIFAR Meghan Azad (Université du Manitoba), Michael Kobor (Université de la Colombie-Britannique) et Candice Odgers (Université de la Californie à Irvine), trois membres d’une équipe de projet soutenue par le programme de subventions en santé des populations et en bien-être Manuvie-CIFAR, ont examiné l’incidence de la pandémie sur le cerveau, le système immunitaire et la capacité à s’épanouir des enfants.



Eran Elinav et Naama Geva-Zatorsky : Tests diagnostiques de prochaine génération


Tout plan de lutte efficace contre la COVID-19 doit s’articuler autour d’une stratégie robuste de dépistage. Le 10 septembre, le Boursier du CIFAR Eran Elinav (Institut Weizmann des sciences) et la Chercheuse mondiale CIFAR-Azrieli Naama Geva-Zatorsky (Technion), tous deux membres du programme Microbiome humain du CIFAR, se sont joints à Rachel Parker du CIFAR pour parler de la réorientation rapide de leurs recherches vers le développement de deux tests diagnostiques différents pour la COVID-19 : l’un a recours à des robots à haut débit et l’autre à des trousses de prélèvement de salive à domicile.


Alan Bernstein et Arturo Casadevall : Les personnes malades et en bonne santé : comment faire pour s’entraider? 

Le 20 août, Alan Bernstein et Arturo Casadevall ont passé en revue l'état des projets de recherche rapide sur le traitement et la protection des patients atteints de la COVID-19. Que pouvons-nous apprendre de la technique du 19e siècle qui consiste à utiliser le plasma riche en anticorps de survivants pour traiter les personnes malades? Où en sommes-nous avec le développement de vaccins à l’échelle internationale? Qu’est-ce qui unit ces deux axes et qu’est-ce qui les sépare?


Kim McGrail : Création d’un système de santé en apprentissage au service des Canadiens

Le 6 août, Kim McGrail, professeure à l’Université de la Colombie-Britannique et directrice scientifique du Réseau de recherche sur les données de santé du Canada, en compagnie de Elissa Strome du CIFAR pour discuter de la façon dont l’accès à des données provenant de partout au Canada pourrait révolutionner notre compréhension de la santé et de la maladie. 

Kim McGrail et Elissa Strome font partie du groupe de travail AI4Health mis sur pied par le CIFAR de septembre 2019 à février 2020 pour formuler des recommandations sur une approche nationale intégrée et coordonnée à l’appui d’une stratégie en matière d’IA au service de la santé.




Carly Kind et Michael Geist : Gouvernance, technologie et pandémie

Le 28 juillet, Carly Kind, directrice de l’Institut Ada Lovelace, et Michael Geist, titulaire d’une chaire de recherche du Canada à l’Université d’Ottawa, se sont joints à Rebecca Finlay du CIFAR pour parler de l’impact des applis de recherche de contacts au Canada et au Royaume-Uni. Que révèlent les débats sur les applis de recherche de contacts qui se tiennent dans ces deux pays sur des questions plus larges de gouvernance liées à l’IA? Comment les décideurs peuvent-ils explorer ces questions efficacement?


Carly Kind et Michael Geist ont participé au groupe consultatif d’experts et à la table ronde internationale sur les nouvelles technologies en cas de pandémie du CIFAR qui ont mené au rapport du 30 avril à l’intention de la conseillère scientifique en chef du Canada : Société, technologie et éthique en cas de pandémie.



Stephen Reicher : La psychologie de la notion « Ensemble, séparés »

Le 9 juillet, Stephen Reicher, Boursier au sein du programme Limites, groupes et appartenance du CIFAR et professeur à l’Université de St. Andrews, s’est appuyé sur la théorie et la recherche de l’identité sociale pour parler des mesures qui peuvent se révéler utiles dans la pandémie actuelle, en compagnie de Kate Geddie, directrice principale à la Recherche au CIFAR. 




Tim Besley : Mesures gouvernementales de lutte contre la COVID-19 : Économie, politique et rôle des conseils scientifiques

Le 22 juin 2020, Tim Besley, Boursier au sein du programme Institutions, organisations et croissance du CIFAR et économiste à la London School of Economics, s’est appuyé sur la théorie économique et politique pour parler des mesures prises par les gouvernements en situation de pandémie, en compagnie de Rebecca Finlay, vice-présidente, mobilisation et politiques publiques au CIFAR. 





Hendrik Poinar : Ce que les pandémies du passé peuvent nous apprendre sur la COVID-19

Le 4 juin 2020, Hendrik Poinar, Boursier du programme Microbiome humain du CIFAR et généticien évolutionniste à l’Université McMaster, s’est appuyé sur l’analyse de l’ADN ancien, l’anthropologie et l’histoire pour parler de ce que les pandémies et pestes du passé peuvent nous apprendre sur la COVID-19. Il était accompagné par Kate Geddie, directrice principale à la recherche. 




Marzyeh Ghassemi et Joseph Paul Cohen : La radiographie et l'apprentissage automatique pour prédire plus précisément la gravité de la COVID-19

Le 21 mai 2020, la titulaire d’une chaire en IA Canada-CIFAR Marzyeh Ghassemi et Joseph Paul Cohen (Mila) ont été rejoints par la directrice exécutive de la Stratégie pancanadienne en matière d’IA Elissa Strome pour parler d’un nouveau projet, bénéficiaire d’une subvention Catalyseur IA-COVID-19, qui applique les plus récentes techniques de l’apprentissage automatique à la radiographie pour prédire la gravité de la COVID-19.  




Thom McDade : Méthodes de dépistage communautaires de la COVID-19

Le 30 avril 2020, le Boursier du CIFAR Thom McDade a expliqué pourquoi le recours généralisé à un test de dépistage d’anticorps contre la COVID-19 est important et comment un test sur papier filtre pourrait aider les autorités à mieux comprendre l’ampleur de la pandémie.