Search

Laboratoires de politiques sur l’avenir de l’IA

AI Policy Labs

En partenariat avec l’Institut Brookfield pour l’innovation et l’entrepreneuriat (BII+E), ce projet vise à aider les nouveaux responsables des politiques au Canada à comprendre et à relever les possibilités et les défis qui accompagnent le développement rapide de l’intelligence artificielle.

Résumé

Nous avons noué un partenariat avec le BII+E pour mettre sur pied et organiser une série de Laboratoires de politiques sur l’avenir de l’IA en vue d’aider les nouveaux responsables des politiques des secteurs public, privé, universitaire et sans but lucratif du Canada à se préparer aux possibilités et aux défis qui accompagnent le développement rapide de l’intelligence artificielle.

Projet

Bien que des percées réalisées dans les technologies de l’intelligence artificielle (IA), comme la prédiction, le traitement du langage naturel, et la reconnaissance des formes et des images offrent des possibilités prometteuses quant à l’amélioration des services, elles posent également des défis dans divers domaines, comme l’équité, la protection des renseignements personnels et la sécurité. Il est de plus en plus nécessaire de renforcer les capacités dans le domaine des politiques publiques pour veiller à ce que l’élaboration, la mise en œuvre et la gestion des technologies de l’IA se fassent dans le respect des objectifs d’intérêt public.

En janvier 2018, le CIFAR et le BII+E ont formé un partenariat pour mettre sur pied et accueillir cinq Laboratoires de politiques sur l’avenir de l’IA partout au Canada dans le but de sensibiliser davantage les nouveaux responsables des politiques, à l’intérieur et à l’extérieur de la fonction publique, aux répercussions politiques à long terme de l’IA. Cette série reçoit le soutien de la Stratégie pancanadienne en matière d’intelligence artificielle du gouvernement du Canada, d’une valeur de 125 millions de dollars, qui est sous la direction du CIFAR.

La série de Laboratoires de politiques sur l’avenir de l’IA s’appuie sur le travail du CIFAR pour réunir ses programmes de recherche avec des maîtres à penser mondiaux à l’extérieur du milieu universitaire. Grâce à ces activités de mobilisation des connaissances, nous enrichissons la recherche et stimulons de nouvelles innovations sociales, économiques et techniques. Nous croyons que des interactions ciblées et personnalisées entre les chercheurs et les secteurs prioritaires sont garantes d’un impact à long terme important, et éventuellement transformateur.

Notre processus

À plusieurs égards, ce partenariat met à profit l’expertise intellectuelle du CIFAR et du BII+E pour concevoir et réaliser cette série de laboratoires. Le CIFAR offre un soutien de longue date à la R. et D. en IA au Canada et réalise actuellement des recherches sur les aspects sociaux, éthiques et juridiques de l’intelligence artificielle dans le cadre de son programme IA et Société. Le CIFAR dispose également d’un vaste réseau de boursiers qui fournissent des conseils d’experts dans le domaine en pleine expansion de l’IA.

De même, le volet IA + Société du BII+E a pour objectif de rehausser notre compréhension des impacts de l’IA, de démystifier les capacités de base de l’IA et de cerner de nouvelles façons d’exploiter les progrès en IA pour améliorer le gouvernement et promouvoir l’intérêt public. Pour atteindre ces objectifs, le BII+E met à profit son expérience en matière d’engagement public et sa capacité de recherche interne pour créer un contenu pertinent, faciliter la participation des parties prenantes et diffuser les connaissances émanant des laboratoires.

Le CIFAR et le BII+E ont conçu en collaboration chacun des laboratoires afin d’atteindre les objectifs suivants :

  •   Fournir aux nouveaux innovateurs en matière de politiques une fenêtre directe sur le secteur de l’IA, y compris les mythes et le battage médiatique existants, les capacités actuelles, ainsi que les applications existantes et éventuelles. Un éventail de présentations et de discussions avec d’éminents chercheurs et professionnels de l’IA donnent aux participants l’occasion d’apprendre une terminologie commune, ainsi que des techniques et applications actuelles.
  •   Accroître la capacité des futurs dirigeants à comprendre les répercussions politiques transversales de l’IA. Des discussions dirigées sur divers scénarios encouragent les participants à poser des questions cruciales sur les avantages et les risques associés aux capacités et aux applications actuelles et éventuelles de l’IA.
  •   Faciliter une réflexion précoce sur les réponses potentielles du gouvernement aux nouvelles applications de l’IA. Les activités des laboratoires de politiques visent à sensibiliser les décideurs aux types d’interventions qu’ils peuvent utiliser pour atténuer les risques, et encourager le développement et l’utilisation bénéfiques des technologies de l’IA.


La série de Laboratoires de politiques sur l’avenir de l’IA réunit des personnes qui détiennent une expertise dans des domaines variés, notamment : politiques publiques, R. et D. en IA, engagement communautaire et études autochtones.

 

Conférenciers

  •   Katya Kudashkina, chercheuse, Institut Vecteur
  •   Kim TallBear, chaire de recherche du Canada sur les peuples autochtones, les technosciences et la société
  •   Cam Linke, directeur, Alberta Machine Intelligence Institute (AMII)
  •   Mark Schmidt, Boursier principal du CIFAR, chaire de recherche du Canada sur l’apprentissage automatique à grande échelle et professeur adjoint, département d’informatique, Université de la Colombie-Britannique
  •   Maya Medeiros associée, Norton Rose Fullbright

Organisations hôtes

  • ATB Financial
  • Microsoft
  • Element AI

Événements

  •   Toronto - 25 juin 2018
  •   Edmonton - 20 septembre 2018  
  •   Vancouver - 18 octobre 2018
  •   Ottawa - 22 novembre 2018
  •   Montréal - 5 février 2019
Brookfield Logo