Search

Laboratoire de politiques sur l’avenir de l’IA :

Toronto

Le 25 juin 2018, l’Institut canadien de recherches avancées (CIFAR) et l’Institut Brookfield pour l’innovation et l’entrepreneuriat (IBI+E) ont tenu un Laboratoire de politiques sur l’avenir de l’IA à Toronto. Ce laboratoire avait pour but d’aider les nouveaux responsables des politiques des secteurs public et privé à se préparer à relever les défis que soulève l’intelligence artificielle (IA) en encourageant la réflexion critique autour de scénarios prospectifs tournés vers l’an 2028. Afin de créer un climat intimiste propice au brassage des idées et au partage des connaissances, le nombre de participants a été limité à 18 personnes. L’atelier proposait des exercices d’analyse prospective et des activités de remue-méninges visant à élaborer des approches décisionnelles liées à l’IA dans divers secteurs (voir le programme de l’événement à l’annexe A). Il s’agissait du premier d’une série de cinq ateliers qui auront lieu en 2018 dans plusieurs grandes villes canadiennes.

Activités du laboratoire

1. L’objet « IA » du futur

L’atelier a débuté par un jeu de cartes intitulé L’objet « IA » du futur (The ‘AI’ Thing From The Future1). Le but de cette activité était d’encourager les participants à être créatifs et à pousser la réflexion au-delà des réalités actuelles. Les participants ont été répartis en quatre groupes d’environ cinq personnes, chacun étant guidé par un animateur. Les quatre groupes ont reçu cinq cartes contenant différentes consignes: définir le type de futur (arc narratif); déterminer le cadre thématique ou l’emplacement de l’objet (terrain); préciser le type d’artéfact imaginé (objet); évoquer les émotions ressenties lors de l’utilisation de cet objet (état d’esprit); indiquer les moyens technologiques ou l’application de l’IA à intégrer au futur « objet » (voir l’annexe B).

Les participants ont reçu une fiche pour noter leurs idées (voir l’annexe C). Chacun devait imaginer un objet du futur en fonction des consignes données sur ses cartes. Une fois l’objet imaginé, les participants pouvaient communiquer leurs idées au reste du groupe.

2. IA 101

Après cet exercice, les participants ont accueilli Katya Kudashkina, chercheuse à l’Institut Vecteur, qui leur a expliqué les termes couramment utilisés en IA, les méthodes d’apprentissage et les utilisations concrètes de l’IA dans une foule de domaines. Les participants ont pu lui poser leurs questions et obtenir des éclaircissements. Cette brève initiation leur a permis d’acquérir les connaissances et les outils nécessaires pour mener à bien les activités suivantes.

Télécharger le PDF