Search
Illustration of a brain and electrical circuits

Symposium canado-américain sur l’IA et l’innovation économique

Résumé

Les technologies fondées sur l’intelligence artificielle (IA) sont sur le point d’avoir des répercussions à l’échelle mondiale. Aujourd’hui, les technologies d’IA sont utilisées pour prévoir et diagnostiquer les maladies, accélérer la découverte de nouveaux matériaux et rationaliser les processus organisationnels tels que l’embauche, la production et la distribution. L’introduction de ces technologies et leur déploiement rapide dans tous les secteurs posent des défis sociétaux importants qui doivent être pris en compte de manière à favoriser l’innovation économique et à protéger les intérêts des Canadiens et des Américains.

Le Canada et les États-Unis, en plus d’avoir une frontière commune, partagent de nombreux intérêts et valeurs qui lient les deux pays, introduisant des possibilités naturelles de collaboration sur des questions qui ont des répercussions à la fois sur leurs citoyens et leurs économies. Dans un esprit de collaboration, le CIFAR a établi un partenariat avec Innovation, Sciences et Développement économique Canada et le Département d’État américain pour explorer des approches novatrices en matière de politiques publiques qui pourraient soutenir le développement de stratégies d’IA compétitives, tout en atténuant les risques potentiels pour la société.

Dans le cadre de ce partenariat, le CIFAR a organisé un atelier privé et un forum public les 15 et 16 janvier 2020. À l’heure où de nouvelles initiatives régionales à l’est comme à l’ouest voient le jour pour promouvoir le commerce transfrontalier et le développement économique, ce symposium, le premier du genre, était opportun. Il a réuni un groupe impressionnant d’experts de tous les secteurs pour explorer les possibilités et les défis uniques des technologies soutenues par l’IA, et pour cerner les domaines de collaboration entre le Canada et les États-Unis pouvant être mis en œuvre à l’avenir. L’événement a également rassemblé des experts canadiens et américains de l’industrie, du gouvernement, de la société civile et du milieu universitaire pour examiner les possibilités et trouver des solutions aux problèmes potentiels tels que la protection de la vie privée, la sécurité et l’équité.

Panelists examine the role of policy in promoting economic growth between Canada and the U.S.  Pictured: Jennifer Miller (Innovation, Science and Economic Development Canada) with panelist  John Weigelt  (Microsoft Canada).

Des panélistes ont examiné comment les politiques publiques peuvent soutenir le dynamisme des échanges économiques entre le Canada et les États-Unis.

Sur la photo : Jennifer Miller (Innovation, Sciences et Développement économique Canada) en compagnie du panéliste John Weigelt (Microsoft Canada).

Le présent rapport résume les discussions et les recommandations qui ont émergé pendant ces deux jours.

Le premier jour, le 15 janvier 2020, un atelier privé en personne a été organisé au CIFAR. Les participants ont assisté à des séances plénières conçues pour améliorer leur compréhension des technologies d’IA socialement responsables et des stratégies utilisées pour soutenir la croissance économique et le développement régional.

Le deuxième jour, le 16 janvier 2020, un forum public d’une demi-journée a eu lieu à Toronto (Ontario). Il a permis à des étudiants, à des chercheurs, à des décideurs politiques et à des membres du gouvernement et de l’industrie d’ouvrir la discussion et de partager les résultats de l’atelier avec un public de tous les secteurs.

L’atelier privé a soulevé trois thèmes particulièrement pertinents dans le cadre des questions transfrontalières abordées par cette rencontre canado-américaine unique : l’avenir du travail, la gouvernance des données et l’innovation réglementaire. Pendant les discussions sur ces thèmes, les participants ont convenu que le Canada et les États-Unis se trouvaient à un moment déterminant qui nécessitait une action immédiate. Le groupe s’est préparé à tester et à développer de nouvelles approches innovantes pour stimuler l’innovation économique tout en protégeant les citoyens des deux pays.

Pour ces trois thèmes, il a été convenu que le secteur privé, le gouvernement, les universités et la société civile devaient travailler ensemble pour stimuler de nouvelles façons de penser et remettre en question les méthodes habituelles. Les participants ont noté que les discussions de haut niveau sur les cadres éthiques, bien qu’elles aient été utiles par le passé, n’abordent pas les cas particuliers à un secteur. Le consensus était clair : les secteurs devraient développer des bacs à sable, ou des environnements de test protégés, qui permettent aux dirigeants d’expérimenter et de prendre de petits risques calculés. L’expérimentation avec des bacs à sable permettrait au gouvernement et aux industries d’explorer en toute sécurité les meilleures pratiques et les stratégies à mettre en œuvre. Pour les projets réalisables qui impliquent une collaboration transfrontalière, il faudrait s’assurer que ces applications sont adaptées aux contextes canadien et américain.

Les participants ont élaboré les recommandations suivantes pour répondre à ces préoccupations :

 

Illustration of a brain and electrical circuits

Avenir du travail

Dans les deux pays, la demande de professionnels en IA talentueux et qualifiés est forte, et les préoccupations concernant la perturbation du marché du travail sont très présentes. Les entreprises privées ont trouvé des moyens efficaces pour améliorer les compétences de leur personnel, et il existe des possibilités de partager davantage ces programmes. Les approches pour relever ces défis sont les suivantes :

  • Mise en place de filets de sécurité sociale pour protéger les travailleurs confrontés à des perturbations du marché du travail ; mise en place de mesures incitatives pour les travailleurs qui suivent des programmes de recyclage offerts grâce à des subventions et au soutien de l’assurance-emploi.
  • Pour combler le déficit de compétences et garantir une meilleure prise en compte de l’éthique, les établissements d’enseignement peuvent mettre à jour les programmes d’études standard pour y inclure les valeurs éthiques des spécialistes en génie logiciel et en science des données, et intégrer les compétences de base en IA à d’autres programmes, comme la gestion des entreprises.
  • Les organismes publics et les petites entreprises peuvent collaborer avec les grandes sociétés technologiques pour offrir des programmes de formation et de certification à tous les travailleurs afin de promouvoir le perfectionnement et le recyclage des compétences techniques.

 

Illustration of a brain and electrical circuits

Gouvernance des données

La gouvernance des données joue un rôle important dans l’exploitation des possibilités offertes par les nouvelles technologies. La manière dont les entreprises et les gouvernements collectent, utilisent et déploient les données devra être examinée avec soin, dans le respect des principes éthiques, y compris le respect de la vie privée et l’équité. Une gouvernance des données idéale se caractérise par des données ouvertes, fournissant différents niveaux de détail pour un large éventail de groupes et reposant sur un cadre de confiance.

  • Les gouvernements et les organismes publics peuvent commencer en établissant des fiducies de données pour les secteurs qui ne recueillent pas de données personnelles, comme les ressources naturelles et l’agriculture. Cela permet de démontrer les avantages des applications d’IA sans compromettre la protection de la vie privée et de développer les meilleures pratiques pour appliquer ces méthodes à des secteurs plus critiques, comme la santé.

 

Illustration of a brain and electrical circuits

Innovation réglementaire

Des cadres réglementaires coordonnés doivent être mis en place pour aider les deux pays à gérer les risques et à exploiter les possibilités que présente l’IA.

  • Les gouvernements devraient expérimenter les options réglementaires dans des environnements simulés, ou « bacs à sable », pour évaluer les risques pratiques avant de les mettre en œuvre concrètement.
  • Les processus réglementaires ont tendance à être lents, rigides et trop complexes pour le rythme actuel des progrès technologiques. De nouveaux modèles devraient être envisagés pour remédier à ces problèmes à plus long terme.

Nous devons cultiver la confiance du public envers les progrès technologiques et développer notre capacité à répondre aux préoccupations de la société, tout en favorisant l’innovation et en exploitant le potentiel du marché. Pour y parvenir, les décideurs politiques ont été encouragés à continuer à travailler avec la société civile, l’industrie, les experts techniques et le public pour aborder les enjeux complexes que soulèvent les progrès technologiques. Ce rapport présente les principaux défis, forces, possibilités et solutions relatifs aux trois thèmes principaux qui ont été abordés au cours de l’atelier privé et du forum public.

Greg Stanford (U.S. Consulate General in Toronto), Dr. Alan Bernstein (CIFAR) and Jordan Zed (Innovation, Science and Economic Development Canada).

Les nombreuses occasions de collaboration dans le domaine de l’IA entre le Canada et les États-Unis pourraient avoir des répercussions positives sur les citoyens et les économies des deux pays.

Greg Stanford (consulat général des États-Unis à Toronto), Alan Bernstein (CIFAR) et Jordan Zed (Innovation, Sciences et Développement économique Canada).

 

Tenue en partenariat avec :

Innovation, Sciences et Développement économique Canada (ISED)

Consulat général des États-Unis à Toronto