Search
  • Annonce
  • Extrême univers et gravité

Une nouvelle image du jeune Univers précise les théories sur la matière sombre

by CIFAR déc. 8 / 14

new-image-early-universe-1280x430
Image: Cette carte du rayonnement hyperfréquence céleste indique la température et la polarisation. Agence spatiale européenne

Le télescope spatial Planck a présenté une nouvelle image de l’enfance de l’Univers, alors qu’il n’avait que 380 000 ans. L’image confirme des résultats antérieurs et écarte probablement certaines théories sur la mystérieuse matière sombre qui compose la quasi-totalité de la matière de l’Univers.

Parmi les scientifiques qui composent l’équipe internationale de la mission Planck de l’Agence spatiale européenne, notons les Boursiers principaux Richard Bond et Barth Netterfield (tous deux de l’Université de Toronto), l’Associé George Efstathiou (Université de Cambridge) et le conseiller Simon White (Institut Max-Planck d’astrophysique).

Bien que d’autres expériences ont laissé entendre qu’il existerait un type de matière sombre dont les particules entreraient en collision et se détruiraient les unes les autres, les nouveaux résultats de Planck suggèrent que cela est peu probable. En outre, les scientifiques ont prédit un quatrième type de neutrinos — une des composantes de la matière sombre – appelé neutrino stérile. Mais les nouveaux résultats semblent aussi réfuter leur existence.

Le New York Times a cité le conseiller de l’ICRA Lyman Page (Université Princeton) disant que les résultats confirment le modèle standard de la cosmologie. « Ce que nous observons est très impressionnant », dit-il.