Search
  • Annonce
  • Développement du cerveau et de l’enfant

Janet Werker reçoit la Médaille d’or du CRSH pour ses contributions à la recherche sur l’acquisition du langage chez le bébé.

by CIFAR nov. 16 / 15
Janet-Werker-SSHRC-Gold-Medal

Le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada a décerné à la Boursière principale Janet Werker son prix le plus prestigieux, la Médaille d’or.

Werker est professeure et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en psychologie à l’Université de la Colombie-Britannique. Elle est reconnue mondialement pour ses recherches sur la façon dont les enfants sont préparés à l’acquisition du langage avant même la naissance. Ses travaux ont démontré comment l’environnement façonne l’acquisition du langage et ont rehaussé notre compréhension de la capacité du cerveau de l’enfant à acquérir tôt dans la vie plusieurs langues sans effets négatifs, dissipant par le fait même certaines craintes quant à l’apprentissage dans un environnement bilingue.

Werker a démontré que les nourrissons à la naissance peuvent percevoir les sons de toutes les langues du monde, mais au premier anniversaire ils ne perçoivent plus que les sons de leur langue maternelle. Plus récemment, elle a découvert que les nourrissons de moins de huit mois peuvent faire la différence entre deux langues, même en regardant des films muets de gens en train de parler. Les nourrissons bilingues conservent cette habileté après huit mois, même s’ils ne parlent pas la langue parlée dans le film.

Werker est Boursière principale au sein du programme Développement du cerveau et de l’enfant de l’ICRA depuis plus de dix ans, avant tout dans le cadre de collaborations interdisciplinaires. Elle a beaucoup travaillé avec le Boursier principal de l’ICRA Takao Hensch, professeur de neurologie à l’Université Harvard et, de concert, ils ont grandement contribué à l’objectif du programme qui est de mieux comprendre le développement cérébral. En 2013, Werker et Hensch ont découvert qu’un médicament, l’acide valproïque, pouvait rouvrir une fenêtre d’apprentissage musical chez l’adulte qui se ferme habituellement à l’enfance. Ces recherches ouvrent la voie à de nouveaux traitements en cas d’atteinte cérébrale.

À l’occasion d’une autre collaboration avec Hensch, Werker a découvert que les bébés dont les mères étaient déprimées, mais non médicamentées, présentaient un développement du langage plus lent. Ses recherches récentes ont suggéré que la culture pourrait avoir un effet de renforcement dans l’apprentissage des langues chez les enfants bilingues. Werker est depuis peu présidente du comité consultatif du programme Cerveau, esprit et conscience de l’ICRA.

« Janet est une véritable pionnière en ce qui concerne l’acquisition et la compréhension du langage chez les nourrissons », explique Alan Bernstein, président de l’ICRA. « Ses recherches sur l’acquisition du langage ont mené à des connaissances fascinantes sur la perception du langage par les enfants et sur la façon dont le cerveau des nouveau-nés traite et comprend les sons. »

La Médaille d’or s’accompagne d’une subvention de 100 000 $ destinée à la recherche, à l’acquisition de connaissances, à la mobilisation et autres activités connexes. Parmi d’anciens lauréats de la Médaille d’or, notons : Charles Taylor de la Commission Bouchard-Taylor et Margaret Lock qui s’est jointe récemment au programme Microbiome humain de l’ICRA.