Search
  • Sommaire de l'évènement
  • Interactions sociales, identité et mieux-être

Bâtir une vie meilleure: Nouvelle réflexion sur l’influence des interactions sociales sur le comportement et le bien-être humains

by CIFAR nov. 7 / 16

Dans le cadre d’un symposium, des chercheurs de l’ICRA ont rencontré des décideurs politiques, des dirigeants du milieu communautaire et d’autres personnes pour parler de l’influence complexe des identités et des interactions sociales sur la santé, le bonheur et le bien-être. Ce symposium, tenu à Brisbane (Australie), a accueilli trois membres du programme Interactions sociales, identité et mieux-être de l’ICRA : John Helliwell (Université de la Colombie-Britannique), Phil Oreopolous (Université de Toronto) et Alexander Haslam (Université du Queensland). Ils ont présenté de nouveaux résultats issus de leurs recherches sur les façons dont les interactions sociales et l’identité agissent sur notre psychologie et notre comportement social et économique. Ont participé au symposium des dirigeants dans les domaines des politiques publiques, des systèmes de santé et des services sociaux, ainsi que des universitaires et des membres du public intéressés par la question.

EN QUOI L’IDENTITÉ SOCIALE ET LES INTERACTIONS SOCIALES SONT-ELLES IMPORTANTES?

De plus en plus d’études démontrent à quel point l’identité sociale et les interactions sociales contribuent au sentiment de bien-être des gens. Il a été démontré que des facteurs comme la participation civique, la qualité des relations avec la famille et les amis et la bonne gouvernance jouent tous un rôle important dans le niveau de satisfaction des gens à l’égard de leur vie, et qu’ils peuvent même peser davantage dans la balance que l’effet du revenu prit isolément. Les chercheurs du programme Interactions sociales, identité et mieux-être de l’ICRA ont contribué à recadrer l’étude du bien-être, surtout centrée jusqu’à présent sur les mesures de la richesse, pour se pencher plutôt sur d’autres enjeux tels que la nature du leadership, les obstacles à l’éducation, le bien-être et le bonheur des enfants, le rapport entre les politiques et la dimension économique de la pauvreté, la criminalité et les peines, l’identité et le bien-être des migrants.

Lire la Suite