Search
  • Reach

Note historique: Prendre du galon

by CIFAR juin 8 / 17
MaRS Atrium
L’atrium du MaRS Centre.

Nous étions en 1981 et l’ICRA luttait pour voir le jour. Créé suite à la recommandation d’un comité mis sur pied par James Ham, à l’époque président de l’Université de Toronto, l’ICRA avait une charte fédérale et un conseil d’administration, mais pas d’argent, ni de chercheurs, ni d’adresse – ses deux employés de bureau travaillaient dans des locaux empruntés au Collège Massey. 


Heureusement, Fraser Mustard, président fondateur de l’ICRA, avait parlé du problème avec Bette Stephenson, ministre de l’Éducation de l’Ontario. Elle s’est arrangée pour que le jeune institut puisse occuper des bureaux inutilisés dans un immeuble à bureaux du gouvernement ontarien, au 434, avenue University. En 1982, l’ICRA s’est installé, Mustard est officiellement devenu président et l’ICRA a rapidement obtenu du financement et approuvé son premier programme, Intelligence artificielle et robotique.

Trente-cinq ans plus tard, l’ICRA compte 14 programmes et près de 400 boursiers et conseillers du monde entier. Et l’institut vient tout juste de conclure un autre projet important – son déménagement au MaRS Centre, le plus grand carrefour de l’innovation au monde. Voilà le port d’attache idéal pour un ICRA renouvelé qui met de plus en plus l’accent sur des programmes qui encouragent des manières de penser collaboratrices et novatrices, et quelle façon incroyable de lancer les 35 prochaines années.

Reach_HistoryNote_UniversityAve

L’édifice au 434, avenue University, ci-dessus, a été la première adresse de l’ICRA.