Search
  • Étude de cas
  • Développement du cerveau et de l’enfant

L’importance d’évaluer l’impact des activités de mobilisation du savoir

by CIFAR juil. 13 / 17
KM-Activities

Le 4 juin 2015, l’ICRA a organisé une table ronde avec le Dr Charles Nelson et des dirigeants communautaires et gouvernementaux de la région de Toronto pour parler des recherches récentes sur l’adversité et le développement pendant la petite enfance.

Le Dr Nelson, spécialiste mondial de la neuroscience du développement et Boursier principal au sein du programme Développement cérébral et de l’enfant, a parlé du rôle des premières expériences au moment où le cerveau connaît un développement rapide pendant les premières années de la vie. Le Dr Nelson a parlé de l’impact des stresseurs qui peuvent toucher l’être humain pendant l’enfance (par exemple, dépendance, institutionnalisation, pauvreté et négligence) et a ensuite lancé une discussion sur la façon dont le développement du cerveau dépend de l’accès à un environnement prévisible. Il a noté que si cet accès est défaillant pendant des périodes sensibles du développement, il y a une probabilité élevée que le développement sain du cerveau jusqu’à l’âge adulte soit touché négativement. Plus de 25 décideurs ont participé à cette table ronde, y compris des représentants de Centraide Toronto, de la Toronto Women’s City Alliance, du ministère des Services à l’Enfance et à la Jeunesse, et de la ville de Toronto (Services à l’enfance, Division Développement social, Finances et Administration, et Santé publique Toronto).

Les discussions en table ronde ont permis d’outiller ces dirigeants pour leur permettre de passer à l’action au travail et dans leur communauté. Globalement, 94 pour cent des répondants ont tiré profit de la discussion par une meilleure compréhension de l’incidence de la pauvreté sur le cerveau en développement; 81 pour cent des répondants ont recueilli de nouvelles idées; et 81 pour cent ont indiqué qu’ils intégreraient les connaissances ou les idées acquises dans leur processus décisionnel ou leur pratique au travail. Le dialogue en table ronde a aussi catalysé de véritables changements sur le plan des pratiques. Par l’entremise d’un sondage de suivi à six mois, un répondant de la ville de Toronto, travaillant à l’époque à la Division Développement social, Finances et Administration, a indiqué que les connaissances acquises à l’événement ont contribué à la formulation de la stratégie de réduction de la pauvreté de la ville.

Par l’entremise de conversations de suivi avec le participant — maintenant aux Services à l’enfance, dans un poste de soutien au Toronto Child & Family Network (TC&FN) — l’occasion s’est présentée à l’ICRA de contribuer à la transformation du TC&FN en vue de mobiliser les intersections entre les systèmes qui amélioreront le bien-être des enfants et des familles à Toronto. Cela a mené à la création d’un partenariat entre l’ICRA et TC&FN pour l’organisation d’un atelier dans le cadre de la série Agents de changement de l’ICRA s’articulant autour d’un aspect fondamental de la planification de la transformation de TC&FN : comment construire des quartiers prospères à l’appui du bien-être des enfants et des familles? L’atelier a réuni les Boursiers principaux de l’ICRA Mario Luis Small (Interactions sociales, identité et mieux-être) et Candice Odgers (Développement du cerveau et de l’enfant), et plus de 50 dirigeants communautaires et gouvernementaux pour parler de la façon dont les inégalités sociales au sein des quartiers et entre ceux-ci peuvent avoir un impact sur les réseaux de capital social et, en retour, sur les résultats associés aux quartiers. L’atelier s’est révélé très fructueux et plus de 90 pour cent des répondants au sondage ont dit avoir acquis des idées utiles pour leur travail et 97 pour cent ont dit qu’ils appliqueraient ces idées dans leur processus décisionnel ou leurs pratiques au travail. 

L’évaluation de l’impact est une activité fondamentale de l’unité de mobilisation du savoir de l’ICRA. L’évaluation de la réussite de ses activités, à court et à long terme, a permis à l’ICRA de mieux comprendre son niveau d’efficacité quant à l’atteinte de son objectif d’outiller au mieux les parties prenantes pour leur permettre d’agir, ainsi que de reproduire et de se fonder sur les pratiques exemplaires. Comme en témoigne le cas susmentionné, l’évaluation de l’impact a aussi eu pour effet inattendu de permettre à l’ICRA de saisir des possibilités d’engagement soutenu avec ses communautés d’utilisateurs de connaissances.   

Télécharger le PDF