Search
  • Sommaire de l'évènement
  • Microbiome humain

Sommaire de table ronde: Microbiome et santé humaine, Londres

by CIFAR juil. 13 / 17

OBJECTIFS DE LA TABLE RONDE  

En réunissant des chercheurs de domaines différents, y compris en microbiologie et en anthropologie, le programme Microbiome humain de l’ICRA produit de nouvelles connaissances sur la façon dont les microorganismes qui nous colonisent définissent notre vie. Le 30 mai 2017, l’ICRA a tenu une table ronde à la Maison du Canada, à Londres (Angleterre), pour explorer des percées récentes relativement à notre compréhension du rôle du microbiome dans la santé, le développement et l’évolution de l’être humain. La table ronde avait pour objectif d’engager une discussion avec des chercheurs et des experts en santé publique au Royaume-Uni afin d’explorer des possibilités de collaboration et voir comment favoriser l’impact de la recherche.   

La table ronde a souligné les connaissances et les lacunes actuelles du programme sur la façon dont les microorganismes influencent la santé, le développement et l’évolution de l’être humain, ainsi que les plans des chercheurs du programme destinés à stimuler les progrès de la recherche dans ces domaines. Dans le cadre de discussions avec les participants, il a été question des points de rencontre entre les recherches du programme, et les enjeux et les intérêts principaux des organisations participantes. Ce rapport présente un résumé des principaux points de discussion de cette table ronde

La table ronde s’est tenue au Haut-commissariat du Canada à Londres (Angleterre). Janice Charrette, Haute-commissaire du Canada au Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord, a prononcé quelques observations préliminaires.

CONFÉRENCIERS DU PROGRAMME MICROBIOME HUMAIN DE L’ICRA

Le Dr Brett Finlay est professeur au sein du département de biochimie et biologie moléculaire de l’Université de la Colombie-Britannique. Dans ses recherches, le Dr Finlay explore comment le microbiome humain peut influencer des états comme l’asthme, la maladie inflammatoire intestinale, les allergies alimentaires et la maladie cardiovasculaire. Il s’intéresse aussi au traitement et à la prévention de l’infection (par ex., C. difficile), et a piloté une initiative où il a réussi à mettre au point un virus contre le SRAS en 2003. Il est codirecteur du programme Microbiome humain de l’ICRA et coauteur de l’ouvrage « Let Them Eat Dirt ».

Le Dr Philippe Sansonetti est professeur et directeur de l’unité de pathogénie microbienne moléculaire à l’Institut Pasteur de Paris et titulaire de la chaire de microbiologie et de maladies infectieuses au Collège de France. Dans ses recherches, le Dr Sansonetti examine comment les bactéries influencent l’homéostasie et la pathologie intestinale. Il analyse comment les bactéries inoffensives influencent la physiologie des cryptes intestinales, une zone critique où les cellules souches renouvellent les tissus épithéliaux qui tapissent la surface des érythrocytes et des organes. Dans ses recherches sur les bactéries pathogènes, il se penche sur la bactérie Shigella, responsable de la dysenterie, dont il se sert comme d’un modèle.

Téléchargez le PDF