Search
  • Annonce

Le Canada, la France et le Royaume-Uni unissent leurs forces pour examiner les dimensions sociales et éthiques de l’intelligence artificielle

by CIFAR
août 23 / 18

Ateliers internationaux pour examiner comment la révolution de l’IA changera la société

Des établissements de recherche au Canada, en France et au Royaume-Uni ont annoncé aujourd’hui le lancement d’un appel à propositions d’ateliers internationaux sur l’IA et la société qui réuniront des groupes d’experts interdisciplinaires et internationaux. Le CIFAR au Canada, le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) en France et le UK Research and Innovation (UKRI) au Royaume-Uni en assureront la gestion.

Les trois pays offriront financement et soutien à l’appui d’une série d’équipes retenues pour explorer les répercussions éthiques, sociales, juridiques et économiques de la révolution de l’IA. Au maximum, neuf ateliers seront offerts en 2019.

Cette annonce suit celle qui a été faite le 7 juin, avant le Sommet du G7 à Charlevoix, au Québec. Lors de cette rencontre, le premier ministre Justin Trudeau et le président français Emmanuel Macron ont pris un engagement historique en faveur de l’étude des ramifications éthiques de l’IA dans une optique internationale.

En avril dernier, lors de l’annonce de l’AI Sector Deal qui inclut l’établissement d’un centre d’éthique et d’innovation en matière de données, le gouvernement du Royaume-Uni a signalé son engagement à veiller à ce que les progrès en IA soient encadrés par les normes éthiques les plus élevées. L’AI Sector Deal est une entente d’un milliard de livres qui mise sur la stratégie industrielle du gouvernement dont l’objectif est de favoriser des investissements publics et privés au profit de la recherche et de l’innovation en IA.

Tenus dans les trois pays participants, les ateliers favoriseront des collaborations exceptionnelles entre des experts en sciences sociales et humaines, en droit, en génie, en informatique et dans le domaine des arts.

Le CIFAR assurera la gestion de l’appel, évaluera les propositions et organisera les ateliers. Le CIFAR, un institut de recherche mondial basé au Canada, dirige la Stratégie pancanadienne en matière d’intelligence artificielle du gouvernement du Canada, assortie d’un financement de 125 millions de dollars. La série d’ateliers bénéficie d’un financement octroyé par la Stratégie pancanadienne.

« Le développement de l’IA a un impact sur tous les aspects de nos vies. L’IA est en mesure de réaliser des tâches d’une complexité croissante », dit Alan Bernstein, président et chef de la direction du CIFAR. « Ces technologies jouent un rôle central dans nos vies. Elles ont changé la façon dont nous communiquons, dont nous appréhendons le monde et dont nous prenons en charge notre santé. En effet, il est difficile d’imaginer un secteur qui ne sera pas touché par l’IA. Bien que l’IA ait le potentiel de transformer la société pour le mieux, cette nouvelle technologie soulève de grands défis et inquiétudes qu’il nous faut examiner. »

Bien que l’IA soit très prometteuse, elle soulève des inquiétudes d’ordre éthique et pourrait mener à des changements sociétaux. « Les décideurs, les scientifiques, le milieu des affaires et la société civile doivent impérativement analyser en profondeur et mieux comprendre toutes ces répercussions éventuelles », dit Antoine Petit, président-directeur général du CNRS.

Le professeur Sir Mark Walport, directeur général du UKRI, a dit : « Vu l’impact profond de l’intelligence artificielle, les initiatives de recherche et développement dans le domaine doivent se faire dans le respect des normes éthiques les plus élevées. Des initiatives internationales, comme les ateliers annoncés aujourd’hui, sont d’une importance capitale pour veiller à ce que l’IA profite à tous les membres de la société. »

La date limite de présentation d’une demande est le 15 octobre.

Pour faire une demande, veuillez consulter cifar.ca/ai/call-for-ai-society-workshops