Search
  • Nouvelles

L’impact du CIFAR et du Canada sur le monde

by Alan Bernstein mars 11 / 19

Il y a deux ans, le CIFAR a lancé son deuxième Appel à idées mondial invitant la communauté mondiale de la recherche à proposer de nouveaux programmes qui se penchent sur des questions fondamentales et complexes d’importance pour le monde.

La semaine dernière, nous avons franchi une étape importante de l’Appel à idées mondial lorsque le conseil d’administration du CIFAR a approuvé un portefeuille de recherche renouvelé composé de nouveaux programmes et de programmes existants. Nous ferons une annonce officielle le mois prochain, mais je peux vous dire d’ores et déjà que le portefeuille réunit certains des meilleurs chercheurs au monde qui travaillent par-delà les domaines et les frontières nationales. De concert, ils aborderont des questions fondamentales s’articulant autour de divers thèmes, notamment : la vie et la santé, les personnes et la société, la terre et l’espace, et l’information et la matière.

Au fil de ce processus, nous avons demandé conseil à des douzaines d’éminents scientifiques et universitaires de par le monde; nous avons entamé des discussions avec des partenaires éventuels; nous avons discuté des propositions avec un comité d’examen international; et nous avons demandé l’avis d’un groupe d’évaluation international. Des douzaines de personnes ont travaillé sans relâche à ce processus rigoureux et les résultats en valent la chandelle.

Finalement, nous avons transmis tous ces commentaires et ces avis au conseil de recherches du président, un groupe très distingué de chercheurs du monde entier, afin de formuler des recommandations finales que nous présenterons au conseil d’administration.

Nous avons travaillé avec de nombreux chercheurs, dont certains connaissent le CIFAR et d’autres sont nouveaux dans l’organisation. Ils ont tous reconnu l’immense valeur de notre modèle qui consiste à réunir de brillants cerveaux pour aborder les questions les plus importantes auxquelles la science et l’humanité sont confrontées. Ils ont également reconnu notre impact sur le processus de la recherche et la valeur ajoutée que nous apportons à la collaboration interdisciplinaire et internationale, et à la mobilisation des connaissances. Ce fut une expérience extrêmement gratifiante pour nous tous au CIFAR.

Les défis d’aujourd’hui sont complexes et transcendent les frontières disciplinaires et politiques. Pour y faire face correctement, nous devons travailler en collaboration par-delà les frontières disciplinaires et politiques. Le moment est venu pour les chercheurs du monde entier de travailler ensemble pour relever ces défis. Nous devons créer un environnement propice à la liberté de recherche pour les cerveaux les plus extraordinaires de notre époque.

À titre d’organisation canadienne, le CIFAR occupe une position exceptionnelle. Nous continuerons à diriger cet effort international et rehausserons ainsi la réputation du Canada à l’échelle mondiale en tant que nation juste, ouverte et pacifique qui valorise la diversité, la transparence et les résultats probants. Nous veillerons à ce que la recherche fondamentale exceptionnelle qui se fait au Canada soit reconnue et prise en compte dans les forums internationaux.

La fondation du CIFAR repose sur le principe que le Canada a quelque chose à offrir au monde et que la participation de chercheurs et de partenaires internationaux exceptionnels contribuera à accroître les retombées pour le Canada.

Grâce à notre nouveau portefeuille de recherche, je suis confiant et emballé par le fait que le CIFAR continuera à jeter les assises de recherches importantes et révolutionnaires pour des décennies à venir.