Search
  • Nouvelles
  • Mobilisation du savoir

Un échange dynamique

by Cynthia Macdonald sept. 3 / 19
KM-banner

Le geste de donner et de recevoir est au cœur de la mobilisation du savoir au CIFAR

Quand les boursiers du CIFAR et les Chercheurs mondiaux CIFAR-Azrieli collaborent par-delà les frontières et les disciplines, il s’ensuit la création de nouvelles connaissances extraordinaires. Et lorsque ce savoir est partagé avec de brillants cerveaux en dehors du milieu universitaire, il y a accélération considérable de la capacité de nos boursiers à résoudre les plus grandes questions de la science et de l’humanité.  

Par l’entremise de sa série exceptionnelle d’ateliers et de tables rondes, le service de la mobilisation du savoir du CIFAR veille à ce que les influenceurs de l’industrie, du gouvernement et des soins de santé soient toujours au fait des plus récents résultats des programmes. En retour, les professionnels ont aussi l’occasion de contribuer à éclairer les programmes du CIFAR sur les défis pressants et les enjeux prioritaires auxquels font face leur organisation et leur communauté.

Dès la création d’un programme, on encourage les boursiers à interagir régulièrement avec les professionnels de l’industrie et du gouvernement qui souhaitent ardemment rester à la fine pointe de leurs domaines respectifs.

« Grâce à ces événements, l’influence des chercheurs rayonne au-delà du milieu universitaire et ils tissent des liens avec des groupes d’usagers qu’ils n’auraient pas normalement rencontrés », dit Fiona Cunningham, directrice de l’innovation au sein du service de la mobilisation du savoir.

« En ouvrant l’accès à la recherche universitaire, nous changeons la façon dont elle a toujours été présentée en conséquence, son impact ultime auprès de la société est encore plus grand. »

L’échange – le geste de donner et de recevoir – est au cœur de la mobilisation du savoir au CIFAR. Cunningham et ses collègues prennent soin d’organiser des réunions et des ateliers en petits groupes pour que les participants puissent avoir des discussions significatives et tisser de nouvelles collaborations.

De nombreux participants sont stimulés par l’idée d’être parmi les premiers à entendre parler de nouvelles recherches pertinentes pour leurs secteurs d’activités, car ils sont ainsi en mesure d’anticiper le changement, plutôt que de simplement y réagir.

Les événements de mobilisation du savoir peuvent mener à de multiples résultats positifs. Par exemple, ils ont été le point de départ de plusieurs nouveaux partenariats d’affaires. Dans d’autres disciplines, ils ont permis de renseigner les décideurs quant aux pratiques exemplaires dans divers domaines, comme les soins de santé et l’utilisation éthique de l’intelligence artificielle.

« En ouvrant l’accès à la recherche universitaire, nous changeons la façon dont elle a toujours été présentée », dit Cunningham. « En conséquence, son impact ultime auprès de la société est encore plus grand. »