Search
  • Nouvelles

Le CIFAR attristé par l’écrasement d’avion en Iran

janv. 10 / 20

À 13 h, HNE, le mercredi 15 janvier, le CIFAR se joindra à des universités à travers le Canada pour observer un moment de silence en mémoire des victimes du vol 752.


Au moins 40 chercheurs canadiens parmi les victimes

Le CIFAR pleure la perte bouleversante de 176 vies dans l’écrasement du vol PS752 d’Ukraine International Airlines à l’extérieur de Téhéran le 8 janvier 2020.

« Les répercussions terribles de cette tragédie se font sentir partout au Canada et dans le monde entier », dit Alan Bernstein, président et chef de la direction du CIFAR. « Nous offrons nos sincères condoléances à la famille et aux amis des victimes. Nous pleurons non seulement la perte de vie, mais aussi le potentiel perdu d’étudiants et de chercheurs brillants qui étaient en train de changer le monde grâce à leurs idées. »

Les rapports signalent que 63 des passagers à bord étaient Canadiens et qu’au moins 40 d’entre eux étaient des étudiants et des chercheurs d’universités canadiennes qui retournaient au Canada pour commencer une nouvelle session universitaire après avoir rendu visite à leur famille en Iran pendant le temps des fêtes.

Parmi les passagers se trouvaient des étudiants et des professeurs affiliés à 13 universités canadiennes. Les établissements suivants ont diffusé une déclaration officielle avec le nom des personnes décédées : Université de l’Alberta, Université Carleton, Université Dalhousie, Université de Guelph, Université du Manitoba, Université McMaster, Université d’Ottawa, Université du Québec, Université Saint Mary’s, Université de Toronto, Université de Victoria, Université Western et Université York.