Search
  • Nouvelles

In Memoriam: Reva Gerstein (1917-2020)

by Jon Farrow janv. 28 / 20

Grande psychologue, éducatrice et conseillère en politiques, Gerstein a fait figure de personne phare pour le CIFAR.

Le CIFAR pleure le décès de Reva Appleby Gerstein, présidente du conseil d’administration du CIFAR de 1990 à 1994 et membre du conseil jusqu’en 2001. Reva est décédée le 6 janvier 2020 à l’âge de 102 ans.

« Chaque fois qu’elle entrait dans une pièce, elle dégageait un charisme incroyable », se souvient Alan Bernstein, président et chef de la direction du CIFAR. « Sa force de caractère, son leadership et sa compassion nous manqueront beaucoup. »

Spécialiste avant-gardiste du financement pour qui l’établissement de relations durables était essentiel, elle a lancé un programme d’adhésion au CIFAR en juin 1990, peu après avoir accédé à la présidence du conseil d’administration du CIFAR. Les membres donnaient 1000 $ par an pendant cinq ans, ce qui a procuré à l’organisation un soutien financier indispensable à un moment crucial. Mais plus important encore, les membres se réunissaient et échangeaient avec des chercheurs à l’occasion de conférences et de dîners, et pouvaient constater l’impact de leurs dons.

Plusieurs des donateurs de longue date du CIFAR, y compris Michael Koerner, et Lawrence et Judith Tanenbaum, ont commencé leur parcours philanthropique auprès du CIFAR cette même année et continuent aujourd’hui à soutenir nos initiatives.

Gerstein a quitté la présidence du conseil en 1994 (l’ancien gouverneur général, le très honorable David Johnston, lui a succédé), mais elle a continué à siéger activement au conseil jusqu’en 2001 en tant que membre exécutif.

Quand le président fondateur du CIFAR, Fraser Mustard, a quitté son poste en 1996, c’est Gerstein qui a présidé le comité de sélection et qui a retenu Stefan Dupré (président du CIFAR de 1996 à 2000). Au fil de l’expansion du conseil, Gerstein a jugé bon d’éclaircir et de codifier les responsabilités des membres du conseil pour veiller à ce qu’ils jouent un rôle éclairé à titre d’ambassadeurs de l’organisation.

En plus d’avoir contribué à la mission du CIFAR en offrant ses compétences, ses conseils et son temps, elle a laissé un héritage indélébile aux personnes en situation de crise en Ontario. Le Gerstein Crisis Centre dont elle a été la fondatrice et la présidente du conseil écrit : « Son militantisme a permis à une communauté de personnes touchées par des problèmes de santé mentale et la pauvreté de s’exprimer, et a mené à l’établissement de mesures de soutien et de services communautaires, comme le Gerstein Crisis Centre, destinés à améliorer la vie de ceux qui sont aux prises avec la maladie mentale. »