Search
  • Nouvelles

Le CIFAR termine l’examen de quatre programmes de recherche

by Jon Farrow févr. 27 / 20

Trois programmes de recherche du CIFAR seront renouvelés et un programme prendra fin en 2020-2021


Quatre programmes de recherche découlant du premier Appel à idées mondial du CIFAR tenu en 2014 ont fait l’objet de leur premier examen quinquennal à l’automne 2019.

Conformément aux recommandations des membres des comités d’examen, du conseil de recherches et du président et chef de la direction présentées au conseil d’administration en février 2020, les programmes Microbiome humain, Cerveau, esprit et conscience Azrieli et Énergie solaire bioinspirée feront l’objet d’un renouvellement. Le programme Architecture moléculaire de la vie ne sera pas renouvelé pour un deuxième mandat et prendra fin en 2020-2021.

« J’ai hâte de découvrir les questions emballantes et importantes que les programmes renouvelés aborderont au cours des cinq prochaines années, qu’il s’agisse de comprendre les réactions catalytiques nécessaires pour les piles solaires, la relation entre le cerveau et l’esprit ou comment le microbiome influence la santé humaine et l’évolution », dit Alan Bernstein, président et chef de la direction du CIFAR. « Je tiens à remercier les membres des comités d’examen et du conseil de recherches, le personnel du CIFAR, les boursiers, les membres des comités consultatifs et le conseil d’administration de leur dur labeur et de leur dévouement au cours de ce processus. »

Le processus d’examen

Le CIFAR procède à l’examen de tous ses programmes cinq ans après leur création et à la fin de chaque mandat quinquennal subséquent. Chaque programme est examiné par un comité d’experts indépendants qui se compose de quatre ou cinq chercheurs de renom, forts d’une expertise pertinente pour chaque proposition. Un membre du conseil de recherches du CIFAR participe aussi aux réunions d’examen à titre d’observateur. Le comité d’experts se rencontre en personne pendant deux jours pour évaluer les réalisations d’un programme au cours des cinq dernières années, ainsi que la proposition du programme pour les cinq prochaines années. Les experts observent une portion d’une réunion d’un programme du CIFAR et posent des questions aux dirigeants, aux membres et aux conseillers actuels et éventuels du programme.

Les experts des comités d’examen réalisent des rapports axés sur les quatre éléments essentiels à la réussite d’un programme de recherche du CIFAR :

  • Importance et qualité de la recherche
  • Excellence et efficacité de l’équipe de direction
  • Excellence et pertinence de l’équipe de recherche
  • Impact éventuel (universitaire et sociétal)

Ces rapports sont examinés et débattus par le conseil de recherches du président dont les membres aident le président et chef de la direction à présenter des recommandations sur le renouvellement ou la conclusion des programmes au conseil d’administration.

Les questions les plus importantes que doivent relever la science et l’humanité

Microbiome humain

Au cours de son premier mandat quinquennal, le programme Microbiome humain s’est trouvé dans une position sans pareil pour explorer des questions fondamentales et complexes qui surgissent au fil de l’évolution de la recherche sur le microbiome. Les membres du programme ont exploré le rôle fondamental du microbiome tout au long de la vie humaine; ils ont examiné le rôle du microbiome dans l’évolution et l’adaptation; et ils ont eu recours à des méthodes anthropologiques pour analyser ces problèmes, tout en apprenant à communiquer en transcendant les disciplines.

Au cours des cinq prochaines années, le programme remettra en question le statu quo de la recherche sur le microbiome qui met l’accent sur des microbiomes individuels et des maladies particulières, et explorera la relation entre le microbiome humain et un environnement en changement.

Cerveau, esprit et conscience Azrieli

Au cours du premier mandat quinquennal de ce programme, les boursiers ont pris part à des discussions ciblées couvrant un vaste territoire conceptuel, y compris les origines, le développement, la singularité, les mécanismes et les fondements neuronaux de la conscience.

Le programme se trouve maintenant à un tournant et, pour les cinq prochaines années, il s’éloignera de grands thèmes exploratoires. L’équipe complétera les questions fondamentales sur les mécanismes neuronaux et cognitifs de la conscience humaine en mettant un accent nouveau sur l’éducation, l’esthétique, l’art, et les technologies et politiques émergentes, avec une attention particulière sur l’intelligence artificielle et la réalité virtuelle.

Énergie solaire bioinspirée

Au cours du premier mandat quinquennal du programme, les membres ont tiré profit des connaissances sur les systèmes biologiques pour réaliser des percées dans la conversion énergétique artificielle de l’énergie solaire en électricité et en carburant. L’équipe a exploré comment l’énergie chemine dans les systèmes photosynthétiques, comment les enzymes transforment l’énergie en une forme chimique stockée, et comment les systèmes biologiques atteignent une spécificité élevée ou synthétisent un produit chimique unique. La mission de la prochaine phase du programme est de concevoir et de développer des concepts qui permettent des transformations chimiques difficiles et pertinentes sur le plan énergétique.

Architecture moléculaire de la vie

Au cours des cinq dernières années, le programme Architecture moléculaire de la vie a exploré une nouvelle façon de voir les systèmes vivants et a mis au point un cadre pour permettre une compréhension holistique des fonctions cellulaires. Les membres du programme ont découvert que des processus primaires aussi compliqués que la vision se résument à aussi peu que trois modes de réaction clés et qu’il est possible de bien les définir et de les caractériser de façon expérimentale. Cela ouvre la voie à une carte moléculaire de la cellule qui présenterait comment chaque molécule dans une cellule interagit et change pour donner lieu à la vie.