Search

Comment pouvons-nous exploiter l’IA pour découvrir de nouveaux matériaux plus rapidement?

L’Appel à idées mondial du CIFAR a invité des chercheurs du monde entier à proposer une importante question de recherche qu’ils souhaitent étudier. Nous avons choisi 12 finalistes et nous annoncerons la sélection finale en mai. Pour en savoir plus sur ce finaliste.

Vidéo en anglais

Le programme Démocratisation de l’innovation moléculaire mettra au point des laboratoires autonomes fondés sur l’IA et la robotique pour accélérer et faciliter la découverte de nouveaux matériaux, et révolutionner la façon dont nous découvrons et concevons le monde qui nous entoure.

Jusqu’à présent, les humains ont fabriqué environ 100 millions de matériaux différents, mais il en reste encore une pléthore à découvrir. Ces nouveaux matériaux pourraient nous permettre de résoudre certains des plus grands problèmes du monde grâce à la mise au point d’une prochaine génération de produits pharmaceutiques, de nouveaux matériaux pour la production d’énergie propre, de plastiques biodégradables qui permettraient d’éliminer d’énormes quantités de déchets dans les sites d’enfouissement, et bien plus encore.

Les membres de ce programme travailleront à la mise au point de plateformes intégrées d’accélération de la découverte de matériaux qui exploiteront des percées issues de la synthèse chimique, de la robotique et de l’intelligence artificielle afin d’accélérer le cycle de la découverte scientifique.

Postulants

  • Alán Aspuru-Guzik est Boursier principal au sein du programme Énergie solaire bioinspirée du CIFAR et titulaire de la chaire de recherche Canada 150 en chimie théorique et quantique à l’Université de Toronto.
  • Jason Hein est professeur adjoint de chimie à l’Université de la Colombie-Britannique.



Découvrez les douze finalistes de l’Appel à idées mondial.