Search

Chercheurs mondiaux
CIFAR-Azrieli

Aperçu

Accélérer la carrière des nouveaux chefs de file de la recherche du monde entier

Le programme des Chercheurs mondiaux CIFAR-Azrieli offre financement et soutien pour aider les Chercheurs mondiaux à bâtir leurs réseaux et à perfectionner les compétences essentielles pour devenir la prochaine génération de chefs de file de la recherche. Les chercheurs du monde entier qui occupent un poste universitaire à plein temps depuis moins de cinq ans peuvent présenter une demande.

CIFAR invite les chercheurs exceptionnels en début de carrière à se joindre au réseau de CIFAR qui réunit près de 400 chercheurs de 22 pays dont la tâche collective est de trouver réponse à certains des défis les plus complexes de notre époque. Le programme des Chercheurs mondiaux CIFAR-Azrieli offre financement, formation professionnelle et mentorat, ainsi que des occasions de collaboration avec des collègues exceptionnels de divers domaines en vue d’amener les Chercheurs mondiaux à devenir des chefs de file de la recherche et des agents de changement.

Voici les avantages conférés aux Chercheurs mondiaux CIFAR-Azrieli :

  •   100 000 $ CAN sans affectation en soutien à la recherche
  •   Mandat de deux ans au sein d’un programme de recherche de CIFAR, un réseau mondial d’éminents chefs de file de la recherche. Qu’est-ce que ça veut dire être un Boursier de CIFAR?
  •   Possibilités de réseautage, de collaboration et de création d’une communauté avec des collègues de divers domaines
  •   Mentorat avec un chercheur principal d’un programme de recherche de CIFAR
  •   Formation spécialisée en leadership et en communications, et soutien pour mettre ces compétences en pratique

Admissibilité

Les postulants peuvent provenir du monde entier, et doivent avoir un doctorat (ou l’équivalent) et occuper un poste universitaire à plein temps depuis moins de cinq ans. Les intérêts de recherche des Chercheurs mondiaux doivent concorder avec les thèmes de l’un des programmes de recherche admissibles de CIFAR. Pour connaître tous les critères d’admissibilité, veuillez consulter l’aperçu détaillé du programme.

NOTA : Les stagiaires postdoctoraux ne sont pas admissibles à ce programme.

Comment poser votre candidature

L’appel à candidatures de cette année est maintenant fermé.

Inscrivez-vous ici pour obtenir des mises à jour sur le programme des Chercheurs mondiaux CIFAR-Azrieli ou communiquez avec nous si vous avez des questions.

Chercheurs mondiaux de CIFAR Azrieli

  • Gabriela Schlau Cohen

    Gabriela Schlau-Cohen

    • Chercheuses mondiale CIFAR-Azrieli 2016
    • Massachusetts Institute of Technology
    • États Unis
  • Adrian Liu

    • Chercheurs mondiaux CIFAR-Azrieli 2018
    • Université McGill
    • Canada
  • Jenny Yang

    • Chercheuses mondiale CIFAR-Azrieli 2018
    • Université de la Californie à Irvine
    • États Unis
  • Yogesh Surendranath

    • Chercheurs mondiaux CIFAR-Azrieli 2018
    • Massachusetts Institute of Technology
    • États Unis
  • Prineha Narang

    • Chercheuses mondiale CIFAR-Azrieli 2018
    • Université Harvard
    • États Unis
  • Yaniv Ziv

    • Chercheurs mondiaux CIFAR-Azrieli 2018
    • Institut Weizmann des sciences
    • Israël
  • Maria R. Drout

    • Chercheuses mondiale CIFAR-Azrieli 2018
    • Université de Toronto
    • Canada
  • Sarah Burke-Spolaor

    • Chercheuses mondiale CIFAR-Azrieli 2018
    • Université de la Virginie-Occidentale
    • États Unis
  • Jessica L. Metcalf

    • Chercheuses mondiale CIFAR-Azrieli 2018
    • Université de l'état du Colorado
    • États Unis
  • Hyun Youk

    • Chercheurs mondiaux CIFAR-Azrieli 2018
    • Université de technologie de Delft
    • Les Pays-Bas
  • Yue Wan

    • Chercheuses mondiale CIFAR-Azrieli 2018
    • Institut génomique de Singapour
    • Singapour
  • Naama Geva-Zatorsky

    • Chercheuses mondiale CIFAR-Azrieli 2018
    • Technion
    • Israël
  • Lucina Q. Uddin

    • Chercheuses mondiale CIFAR-Azrieli 2018
    • Université de Miami
    • États Unis
  • Luyi Yang

    • Chercheuses mondiale CIFAR-Azrieli 2016
    • Université de Toronto
    • Canada
  • Kate A. Ross

    • Chercheuses mondiale CIFAR-Azrieli 2016
    • Université de l'état du Colorado
    • États Unis
  • Judy Cha

    • Chercheuses mondiale CIFAR-Azrieli 2017
    • Université de Yale
    • États Unis
  • Kristin Laurin

    • Chercheuses mondiale CIFAR-Azrieli 2017
    • Université de la Colombie-Britannique
    • Canada
  • Kristi Kenyon

    • Chercheuses mondiale CIFAR-Azrieli 2017
    • Université de Winnipeg
    • Canada
  • Daryl Haggard

    • Chercheuses mondiale CIFAR-Azrieli 2017
    • Université McGill
    • Canada
  • Parameswaran Ajith

    • Chercheurs mondiaux CIFAR-Azrieli 2017
    • Centre international de sciences théoriques
    • Inde
  • Thomas Vidick

    • Chercheurs mondiaux CIFAR-Azrieli 2017
    • California Institute of Technology
    • États Unis
  • Gerhard Kirchmair

    • Chercheurs mondiaux CIFAR-Azrieli 2016
    • Université d’Innsbruck
    • L'Autriche
  • Giulio Chiribella

    • Chercheurs mondiaux CIFAR-Azrieli 2016
    • Université d'Oxford
    • Royaume-Uni
  • Nir Bar-Gill

    • Chercheurs mondiaux CIFAR-Azrieli 2016
    • Université hébraïque de Jérusalem
    • Israël
  • Joel Zylberberg

    • Chercheurs mondiaux CIFAR-Azrieli 2016
    • École de médecine de l’Université du Colorado
    • États Unis
  • Graham Taylor

    • Chercheurs mondiaux CIFAR-Azrieli 2016
    • Université de Guelph
    • Institut Vecteur
    • Canada
  • Kyunghyun Cho

    • Chercheurs mondiaux CIFAR-Azrieli 2017
    • Université de New York
    • États Unis
  • Raul Sanchez de la Sierra

    • Chercheurs mondiaux CIFAR-Azrieli 2016
    • Université de la Californie à Berkeley
    • États Unis
  • Sara Lowes

    • Chercheuses mondiale CIFAR-Azrieli 2017
    • Université Bocconi
    • Italie
  • Natalie Bau

    • Chercheuses mondiale CIFAR-Azrieli 2016
    • Université de Californie à Los Angeles
    • Canada
  • Mikko Taipale

    • Chercheurs mondiaux CIFAR-Azrieli 2016
    • Université de Toronto
    • Canada
  • Khanh Huy Bui

    • Chercheurs mondiaux CIFAR-Azrieli 2017
    • Université McGill
    • Canada
  • Corinne Maurice

    Corinne Maurice

    • Chercheuses mondiale CIFAR-Azrieli 2016
    • Université McGill
    • Canada
  • Alexander Kwarteng

    Alexander Kwarteng

    • Chercheurs mondiaux CIFAR-Azrieli 2017
    • Université Kwame Nkrumah des sciences et de la technologie
    • Ghana
  • Katherine Amato

    Katherine R. Amato

    • Chercheuses mondiale CIFAR-Azrieli 2016
    • Université Northwestern
    • États Unis
  • Jeffrey Warren

    Jeffrey J. Warren

    • Chercheurs mondiaux CIFAR-Azrieli 2016
    • Université Simon Fraser
    • Canada
  • Douglas Fowler

    • Chercheurs mondiaux CIFAR-Azrieli 2017
    • Université de Washington
    • États Unis
  • Hannah Carter

    • Chercheuses mondiale CIFAR-Azrieli 2017
    • Université de la Californie à San Diego
    • États Unis
  • Nathaniel Gabor

    Nathaniel Gabor

    • Chercheurs mondiaux CIFAR-Azrieli 2017
    • Université de la Californie à Riverside
    • États Unis
  • Katherine McAuliffe

    Katherine McAuliffe

    • Chercheuses mondiale CIFAR-Azrieli 2017
    • Boston College
    • États Unis
  • Alona Fyshe

    • Chercheuses mondiale CIFAR-Azrieli 2016
    • Université de l'Alberta
    • Canada
  • Kieran O'Donnell

    Kieran O'Donnell

    • Chercheurs mondiaux CIFAR-Azrieli 2016
    • Université McGill
    • Canada
  • Craig Chapman

    Craig Chapman

    • Chercheurs mondiaux CIFAR-Azrieli 2016
    • Université de l'Alberta
    • Canada
  • Brian Dias

    • Chercheurs mondiaux CIFAR-Azrieli 2017
    • Université Emory
    • États Unis
  • Ami Citri

    Ami Citri

    • Chercheurs mondiaux CIFAR-Azrieli 2016
    • Université hébraïque de Jérusalem
    • Israël
  • Nouvelles

    • Commentaire

    Messade du President: Renouveler notre vision de l’avenir

    par Alan Bernstein
    mars 1 / 13

    ICRA 2.0

    alan-deskPendant mes neuf premiers mois à l’ICRA, j’ai eu l’immense plaisir de rencontrer de nombreux membres de notre communauté – membres du conseil d’administration, chercheurs de l’ICRA, donateurs, et partenaires gouvernementaux et non gouvernementaux – pour leur demander conseil sur l’ICRA : Qu’est-ce qui fonctionne? Qu’est-ce qui ne fonctionne pas? Que pourrait-on améliorer? Je tiens à vous remercier tous de vos francs conseils, de vos encouragements et de votre soutien. Les fondements d’ICRA 2.0 – notre plan pour renouveler notre engagement envers notre vision originale et miser sur les réalisations de mon prédécesseur, Chaviva Hosek, pendant ses onze années à la barre – découlent de ces discussions. Alors que nous traçons notre avenir en tant que partenaire ouvert sur l’extérieur et chef de file mondial encore plus engagé, je suis ravi de vous faire part des quatre principes directeurs d’ICRA 2.0, notre vision renouvelée de l’ICRA.

    Aborder des questions importantes et complexes et relever des défis mondiaux : le premier appel à idées mondial de l’ICRA

    Comme nous le faisons depuis 30 ans, l’ICRA continuera à se pencher sur des questions importantes et complexes portant sur les défis que doit relever le monde, ainsi que sur l’avenir de l’humanité. Nous poursuivrons cette initiative en réunissant certains des plus grands chercheurs du Canada et du monde pour créer des réseaux de recherche mondiaux qui seront axés sur l’une de ces questions. À compter de cette année, nous cernerons de nouvelles questions par l’entremise du lancement de notre tout premier appel à idées mondial. Il s’agit d’une nouvelle initiative emballante et nous espérons que cela ouvrira nos processus et étendra notre modèle à de nouvelles communautés de chercheurs exceptionnels. L’appel à idées mondial invitera les chercheurs du Canada et du monde à proposer d’importantes questions dans de larges domaines. Ce printemps, vous pourrez trouver de plus amples détails sur la question au www.icra.ca.

    Favoriser le perfectionnement de la prochaine génération de chefs de file de la recherche : l’Académie mondiale de l’ICRA

    Depuis toujours, les jeunes chercheurs jouent un rôle essentiel en recherche. Leur énergie, leur enthousiasme et leur capacité naturelle à analyser un problème sous un jour nouveau expliquent sans contredit pourquoi la plupart des lauréats d’un prix Nobel ont réalisé leur recherche primée dans la trentaine. Pour ces raisons et bien d’autres, nous avons lancé la semaine dernière l’Académie mondiale de l’ICRA. Basée au Banff Centre avec lequel nous venons tout juste d’annoncer un nouveau partenariat stratégique, l’Académie mondiale comportera une série de programmes destinés aux jeunes chercheurs des pays développés et en voie de développement, y compris les nouvellement nommés Chercheurs mondiaux de l’ICRA (anciennement Boursiers juniors). Nous avons pour objectif d’offrir aux jeunes chercheurs du Canada et du monde la possibilité d’interagir entre eux et avec des chercheurs exceptionnels issus de diverses disciplines et d’expériences variées, et d’acquérir les compétences nécessaires pour devenir des chefs de file de la communauté mondiale de la recherche.

    Accroître notre portée internationale : les partenariats mondiaux de l’ICRA

    Le succès de l’ICRA repose en partie sur un partenariat essentiel avec les institutions d’attache de nos Boursiers, particulièrement les universités canadiennes où se trouvent la moitié de nos membres. En outre, l’ICRA est un partenariat public-privé dont le budget provient à part à peu près égale des gouvernements fédéral et provinciaux, de fondations privées et de donateurs individuels, ainsi que du secteur privé. Sous la gouverne de Denis Thérien, nouveau vice-président à la recherche et aux partenariats, nous nous réjouissons à la perspective de travailler avec de nouveaux partenaires au Canada et de par le monde pour s’assurer que notre portée intellectuelle mise sur sa force actuelle et s’étende aux nombreuses régions du monde qui se révèlent maintenant être les nouvelles grandes vedettes de la recherche.

    Exercer une influence par la diffusion et l’échange des connaissances : De la recherche à l’action à l’ICRA

    L’ICRA a pour vision d’approfondir notre compréhension du monde et de créer des connaissances qui enrichissent l’humanité et mènent à un avenir meilleur. Dans le cadre d’ICRA 2.0, nous avons renouvelé notre engagement fondateur qui vise la création de communautés actives de diffusion et d’échange du savoir. Pour s’assurer que les connaissances issues des recherches de l’ICRA fassent le passage de la recherche à l’action, Rebecca Finlay, dans son nouveau rôle de vice-présidente aux communications et à la diffusion du savoir, travaillera avec les directeurs de programmes et les chercheurs, les chefs de file du savoir engagés et notre communauté indispensable de bienfaiteurs pour que l’ICRA puisse s’exprimer plus activement, aux plans national et international, sur les questions qui comptent. C’est avec plaisir que je vous transmettrai des mises à jour et vous ferai part des développements au fil du déploiement de chacune de ces initiatives dans les mois à venir. Je me réjouis par-dessus tout de l’engagement des chercheurs, des membres du conseil d’administration, des bénévoles, des bienfaiteurs et des membres du personnel alors que nous traçons cette nouvelle orientation pour l’ICRA. Les choses bougent à l’ICRA. Je vous encourage à être de la partie.

    Alan Bernstein, O.C., Ph.D. F.R.S.C

    Ce programme reçoit le généreux soutien de la Fondation Azrieli et du Fonds de perfectionnement du leadership de la famille Love.