Search

Favoriser l’excellence, accroître l’impact

Natalie Bau presents at a donor event

Vos dons mènent à la création de connaissances transformatrices pour un monde meilleur

Programmes de recherche

Les boursiers du CIFAR s’attaquent à des questions difficiles qui transcendent les domaines. Seules des équipes interdisciplinaires et internationales, qui collaborent sur une longue période, sont aptes à trouver réponse à ces questions. Nos programmes de recherche se penchent sur des questions qui correspondent à quatre grands objectifs :

  •   Améliorer la santé humaine grâce à des recherches portant sur les causes fondamentales de la santé mentale et physique, des troubles du développement et d’une conscience désordonnée, ainsi que sur le microbiome humain et les interactions entre nos gènes et nos cellules.


  •   Exploiter la technologie pour améliorer les conditions de vie par l’exploration des possibilités que recèlent les matériaux quantiques, les systèmes d’information et l’intelligence artificielle afin d’améliorer la façon dont nous travaillons, vivons et nous amusons.


  •   Favoriser le bien-être collectif par l’élucidation des facteurs propices à la prospérité et à la stabilité des états nations afin que toutes les nations puissent exploiter ces données pour améliorer leurs structures économiques et de gouvernance.


  •   Soutenir la pérennité de la vie sur Terre en examinant les océans en profondeur et en parcourant l’espace lointain pour comprendre comment le monde a évolué et ce que l’avenir nous réserve.


Appel à idées mondial

Depuis plus de trente ans, les programmes de recherche mondiaux du CIFAR mettent en lien un grand nombre des plus brillants cerveaux du monde – en transcendant frontières et domaines – pour définir de nouvelles perspectives et susciter de nouvelles idées d’avant-garde. Notre engagement envers une mobilisation et des interactions soutenues en matière de recherche par l’entremise de réseaux de recherches interdisciplinaires offre aux chercheurs une des ressources les plus rares : la liberté de prendre des risques intellectuels essentiels à la création de connaissances véritablement transformatrices.

À quelques années d’intervalle, le CIFAR invite la communauté de recherche internationale à soumettre des propositions de nouveaux programmes qui s’articulent autour de questions complexes et fondamentales d’importance pour le monde. Nous cherchons des idées novatrices, audacieuses et potentiellement transformatrices qui justifient la création d’un programme de recherche collaboratif, interdisciplinaire et soutenu.

Les soumissions doivent porter sur des questions complexes d’importance mondiale et présenter une méthode de recherche interdisciplinaire. Nous acceptons les propositions dans tous les domaines de recherche.

Dans l’Appel à idées mondial actuel, le CIFAR a présélectionné 12 propositions représentant 81 chercheurs de 14 pays dans une vaste gamme de domaines. Les équipes de finalistes vont maintenant tenir des ateliers et finaliser leurs propositions.

Le CIFAR annoncera les résultats au printemps 2019, d’après les examens et les recommandations du comité d’examen international, du groupe d’évaluation international et du conseil de recherches du CIFAR.

Chercheurs mondiaux CIFAR-Azrieli

Le programme des Chercheurs mondiaux CIFAR-Azrieli finance et soutient des chercheurs du monde entier qui occupent leur premier poste universitaire depuis moins de cinq ans et les aident à bâtir des réseaux de recherche et à perfectionner leurs compétences en leadership. Représentant 8 pays, les Chercheurs mondiaux se penchent sur de nombreux domaines, notamment : technologie des piles solaires, normes qui gouvernent la coopération, apprentissage automatique, trous noirs et empreinte biologique du stress à travers les générations.

« L’une des plus grandes priorités du CIFAR est de favoriser l’avancement de la carrière de la prochaine génération de chefs de file de la recherche », dit Alan Bernstein, président et chef de la direction du CIFAR. « L’avenir de la recherche repose sur les jeunes, et leur énergie et leur pensée novatrice sont essentielles pour mettre au point de nouvelles approches afin de relever les grands défis de notre époque. Nous sommes ravis d’offrir des possibilités à ces futurs chefs de file de la recherche. »

Le programme des Chercheurs mondiaux CIFAR-Azrieli reçoit le généreux soutien de la Fondation Azrieli et du Fonds de perfectionnement du leadership de la famille Love.

Mobilisation du savoir

Le CIFAR a la conviction que la mobilisation soutenue de communautés actives de maîtres à penser novateurs des secteurs publics, privés et sans but lucratif avec nos programmes de recherche rehausse l’excellence et l’impact en recherche. Ce principe s’appelle la mobilisation du savoir.

Depuis sa création en 1982, le CIFAR travaille activement à la mise en lien de connaissances et idées novatrices issues de ses programmes de recherche avec des maîtres à penser influents des secteurs des politiques, de la santé et des affaires, et du milieu international. Aujourd’hui, nous créons des possibilités de dialogue respectueux sur des sujets qui font avancer les connaissances et notre compréhension du monde et, en retour, favorisent l’innovation en matière de politiques et de pratique.

D’ici 2022, le CIFAR introduira des innovations en matière de pratique, de politiques, de programmes et de produits émanant de nos activités de mobilisation du savoir. Pour ce faire, nous avons cerné des secteurs clés, y compris le secteur de la santé, où nous concentrerons nos initiatives de mobilisation du savoir. Au cours des cinq prochaines années, le CIFAR s’engage à établir une communauté d’utilisateurs de connaissances novateurs en santé et à créer des engagements soutenus avec des chercheurs à l’appui de l’excellence et de l’impact.

Le CIFAR réalise cette vision par l’entremise d’activités en personne et de publications conçues pour mettre à profit dans la sphère de la pratique les nouvelles connaissances issues de nos programmes de recherche.

Écoles d’été et d’hiver d’études avancées

Chaque année, le CIFAR invite des chercheurs distingués à prononcer une allocution sur des sujets de pointe, que n’abordent pas encore les programmes universitaires réguliers, dans le cadre d’écoles d’été ou d’hiver destinées à des stagiaires. Les Chercheurs mondiaux et les stagiaires diplômés sont souvent responsables de la planification et de l’organisation de ces événements et acquièrent ainsi de l’expérience en leadership et en communication.

Chaque année, il y a au moins trois Écoles d’études avancées en lien avec les programmes de recherche du CIFAR. Par exemple, en août 2016, le programme Apprentissage automatique, apprentissage biologique a tenu son école d’été annuel à Montréal où se sont réunis 235 étudiants diplômés, ingénieurs industriels et chercheurs. Ces événements donnent l’occasion à la prochaine génération de chefs de file de la recherche d’interagir avec le CIFAR et d’apprendre de grands penseurs de leur domaine.

Fonds Catalyseur

Établi en 2015-2016, ce programme offre un financement de démarrage à durée limitée pour de nouveaux projets emballants inspirés par des idées et des collaborations entre les boursiers du CIFAR. Le fonds contribue au démarrage de nouveaux projets de recherche et permet aux boursiers de mettre à l’essai de nouvelles idées et de lancer éventuellement des projets révolutionnaires qui n’auraient peut-être pas été financés par d’autres sources. Les projets financés par le fonds doivent prôner une méthode interdisciplinaire et collaborative pour s’attaquer à une question de recherche, mais il n’y a aucune restriction en matière de portée et d’impact.

Nous croyons que le soutien de la recherche à risque élevé et à fort impact peut mener à des percées scientifiques novatrices. Jusqu’à présent, les projets Catalyseur ont déjà mené à des perspectives révolutionnaires et transformatrices, à de nouvelles techniques d’échantillonnage et d’analyse, et à de nouveaux domaines de recherche.

Intelligence artificielle et société

L’intelligence artificielle (IA) promet l’introduction de changements fondamentaux dans notre société dont l’incidence se fera sentir partout, du milieu des affaires au gouvernement, et de la vie professionnelle à la vie personnelle. La création et la mise en œuvre de systèmes d’IA qui sont de plus en plus sophistiqués se font à une échelle croissante et les effets sur la société sont incertains. Le programme Intelligence artificielle et société du CIFAR vise à examiner les vastes répercussions de l’IA sur la société, y compris en matière économique, éthique, politique, philosophique et juridique.

L’expansion rapide de la diversité des tâches que peuvent exécuter les systèmes d’IA, ainsi que l’amélioration de la qualité de ces tâches ont suscité à la fois emballement et inquiétude. Les effets sur le marché du travail et l’emploi sont souvent des questions qui suscitent le débat, mais les effets sociétaux éventuels de l’IA sont encore plus larges. Pour contribuer à l’évolution de la discussion sur ces enjeux et d’autres, le CIFAR tissera des collaborations et effectuera des missions inclusives et internationales qui réuniront des perspectives de recherche de tous les domaines, y compris les sciences sociales et humaines, le droit, le génie et les arts avec des décideurs et des innovateurs.